Uniqlo signe l'accord sur la sécurité au Bangladesh

le
0

TOKYO (Reuters) - Le distributeur textile japonais Fast Retailing, exploitant de la marque Uniqlo, a déclaré jeudi avoir signé l'accord concernant la sécurité dans les usines de confection au Bangladesh après l'effondrement d'un immeuble qui avait fait plus de 1.100 morts en avril.

Si la société japonaise a pris autant de mois pour signer, c'est parce qu'elle voulait examiner avec soin l'ensemble des conditions de la charte, a précisé un porte-parole. Ce texte a déjà été signé par les compagnies européennes H&M et Inditex (la marque Zara).

Fast Retailing ne faisait pas fabriquer de vêtements dans l'immeuble qui s'est effondré le 24 avril mais elle précise qu'elle a procédé à une enquête dans les usines de ses sous-traitants au Bangladesh.

Plusieurs sociétés ont décidé de ne pas signer l'accord et d'adopter leurs propre règles pour améliorer la sécurité et les conditions de travail des ouvriers au Bangladesh. C'est le cas des sociétés américaines Wal-Mart Stores, Gap et Target.

Sophie Knight; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant