Uniqlo réclame des améliorations à deux fournisseurs chinois

le
0
UNIQLO PAS SATISFAIT DE DEUX FOURNISSEURS CHINOIS
UNIQLO PAS SATISFAIT DE DEUX FOURNISSEURS CHINOIS

TOKYO (Reuters) - Fast Retailing, le propriétaire des magasins Uniqlo, a annoncé jeudi avoir demandé à deux fournisseurs chinois d'améliorer les conditions de travail dans leurs usines après la découverte de plusieurs problèmes à la suite d'une inspection du premier distributeur asiatique de vêtements.

Le SACOM, une organisation non-gouvernementale installée à Hong Kong, a publié un rapport dans lequel il dénonce les heures de travail excessives, dans des conditions dangereuses, des employés des usines textiles Dongguan Tomwell Garment et Pacific (Pan Yu).

Le SACOM cite pêle-mêle des températures extrêmement élevées, une mauvaise ventilation et des sols inondés par des eaux usées.

Les ateliers textiles sont au centre de l'attention médiatique depuis l'effondrement en 2013 d'une grande usine de textile au Bangladesh qui avait fait plus de 1.100 morts.

"Le respect des droits de l'homme et l'assurance de conditions de travail appropriées pour les salariés de nos partenaires de production sont des priorités absolues pour Fast Retailing, et en cela nous soutenons la position de SACOM," a déclaré dans un communiqué Yukihiro Nitta, chargé de la responsabilité sociale d'entreprise du groupe japonais.

(Chris Gallagher, Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant