«Union sacrée» au Pakistan contre les États-Unis 

le
0
Résistant aux injonctions de Washington, Islamabad exclut d'attaquer le réseau insurgé afghan Haqqani.

C'est un changement de tactique auquel les Américains ne s'attendaient peut-être pas: accusé avec une violence sans précédent par Washington de soutenir le réseau d'insurgés afghan Haqqani, voire de s'en servir pour mener une «guerre par procuration» contre les intérêts américains en Afghanistan, le Pakistan a décidé de faire front.

Dimanche, à l'issue d'une réunion extraordinaire de six heures aux quartiers généraux de l'armée à Rawalpindi, les militaires pakistanais ont clairement indiqué qu'ils n'attaqueraient pas le réseau Haqqani, dont la base arrière se trouve au Pakistan, dans la Zone tribale du Waziristan du Nord. «Nous avons déjà dit aux Américains que le Pakistan ne peut pas aller au-delà de ce qu'il a déjà fait», a déclaré un haut responsable de l'armée au quotidien pakistanais The Express Tribune.

Plus grave, les haut gradés réunis autour de leur chef, le général Ashfaq Kayani, auraient discuté d'une éventuelle opération militaire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant