Union-Refus de Nicosie d'ouvrir des négociations avec Ankara

le
0
    NICOSIE, 15 mars (Reuters) - Le président chypriote Nicos 
Anastasiades a prévenu mardi qu'il refuserait toute accélération 
des négociations sur l'accession de la Turquie à l'Union 
européenne tant qu'Ankara n'aura pas reconnu la souveraineté de 
la partie grecque de l'île. 
    En contrepartie de la réouverture des négociations 
d'adhésion de la Turquie, dans l'impasse depuis des années, le 
gouvernement turc a accepté la semaine dernière de contribuer à 
la résolution de la crise des migrants et des réfugiés, 
notamment en prenant en charge les Syriens présents sur son sol. 
    "J'ai transmis au président (du Conseil européen) Tusk la 
position de la république de Chypre qui refuse d'ouvrir de 
nouveaux chapitres d'adhésion de la Turquie si elle ne remplit 
pas ses obligations comme le prévoit le cadre de négociations", 
a déclaré à la presse Nicos Anastasiades après avoir rencontré  
Donald Tusk. 
    Le nord de Chypre a été envahi en 1974 par l'armée turque à 
la suite d'un coup d'Etat mené à Nicosie par des officiers grecs 
soutenus par Athènes. Seule la partie sud est reconnue par la 
communauté internationale. 
     
 
 (Michele Kambas,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant