Union nationale : «Ca ne veut rien dire en France», pour Sapin

le
2
Union nationale : «Ca ne veut rien dire en France», pour Sapin
Union nationale : «Ca ne veut rien dire en France», pour Sapin

Mettre en place un gouvernement d'union nationale pour lutter contre le chômage? «Ca ne veut rien dire en France», rétorque Michel Sapin. Alors que quatre Français sur cinq sont favorables à un gouvernement gauche-droite intégrant aussi des personnalités de la société civile, selon un sondage Ifop publié pour le JDD, le ministre du Travail a balayé d'un revers de main cette option au Grand Rendez-Vous Europe 1. Le Parisien-Aujourd'hui-en-France/iTélé. «Un gouvernement d'union nationale, ce n'est pas un gouvernement efficace», a-t-il jugé.

Interrogé à deux reprises sur le sujet, il a estimé que le système politique français n'était pas adapté à ce type de gouvernement, contrairement à l'Italie où le gouvernement Letta, qui a prêté serment dimanche matin, comporte des personnalités issues des deux côtés de l'échiquier politique. En France, «nous avons un scrutin majoritaire, il y a une majorité à l'Assemblée nationale, on ne va pas chercher une nouvelle majorité. Cette majorité, elle est là, elle est solide, elle peut débattre en son sein mais elle soutient l'action du gouvernement et du Président de la République.» Bien que 47% des sondés souhaite l'entrée de Bayrou dans l'équipe d'Ayrault, Michel Sapin a poliment écarté cette option, toujours dans un souci «d'efficacité.»

Sapin recadre le PS

Interrogé sur la violente charge de plusieurs ténors du PS à l'encontre d'Angela Merkel, le ministre du Travail a recadré les auteurs du projet de texte selon lequel,«affronter démocratiquement la droite européenne, c'est se confronter politiquement à la droite allemande». Et qui qualifie Merkel «de chancelière de l'austérité», dotée «d'une intransigeance outrancière».

«Le terme de confrontation est totalement inapproprié, inadapté. C'est-même un contre-sens dans la relation entre la France et l'Allemagne.Il ne s'agit pas de se confronter avec un pays, ce qui ramènerait aux...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le dimanche 28 avr 2013 à 18:14

    ça veut d'abord dire Démission Dissolution Elections

  • M1961G le dimanche 28 avr 2013 à 13:55

    ça veut dire que la gauche n'étant pas conpétente ,les français réclament une cohabitation car la droite est plus claivoyante ,plus intelligente pour sortir la france de la crise.