Union-L'Ecofin soutient amplement le projet d'UMC

le
0

RIGA, 26 avril (Reuters) - Les ministres des Finances de l'Union européenne (Ecofin) ont apporté un soutien franc et massif samedi au projet de la Commission européenne (CE) d'une Union des marchés des capitaux (UMC). A la différence des Etats-Unis, où les sociétés ont l'habitude de passer par les marchés pour se financer, les entreprises européennes, les PME surtout, sollicitent avant tout les banques et de préférence celles de leur propre pays. "Des marchés de capitaux plus solides viendraient compléter les banques en tant que sources de financement et cela en retour rendrait le système financier plus stable", a déclaré samedi Valdis Dombrovskis, vice-président de la CE chargé de l'euro. L'UMC, un projet annoncé en février, permettrait en principe à une PME soit d'emprunter aisément auprès d'une banque d'un autre pays de l'Union européenne (UE) que le sien soit de placer des titres dans l'ensemble de l'UE. "Pour l'essentiel, notre tâche est de rapprocher l'entreprise de l'épargne pour financer la croissance. Nous devons repéter puis éliminer les obstacles qui se dressent entre l'argent des investisseurs et les opportunités d'investissement", a ajouté Dombrovskis. Cela suppose d'harmoniser les différents droits boursiers de l'UE, ainsi que les réglementations de l'insolvabilité et de la faillite et enfin les normes comptables et fiscales. Jonathan Hill, responsable des services financiers de l'UE, a publié une longue liste des différents modus operandi d'une future UMC. L'Ecofin décidera des priorités en juin de manière que la CE puisse préparer un plan d'action pour l'automne. (Jan Strupczewski, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux