Union Financière de France: Résultats 2009 - Rebond de l'activité au second semestre 2009 et poursuite du déploiement d'Ambition Patrimoine en 2010

le
0
Communiqué

PARIS, February 10 /PRNewswire/ --

    
                                         
 
                                         2008       2009     Evolution
 
                                         
 
    Commissions nettes reçues (MEUR)    155,0       152,2       - 2%
                                         
    Résultat d'exploitation (MEUR)       48,3        32,4      - 33%
 
    Résultat net consolidé part du     
    groupe (MEUR)                        30,9        21,3      - 31%
 
    Actifs gérés en fin de période
    (MdEUR)                               5,9         6,8      + 16%

973 millions d'EUR de collecte : un rebond de l'activité soutenu par l'immobilier

La collecte de 2009 a atteint 973 MEUR ; elle est supérieure de 3% à celle de 2008

- La reprise de l'activité a été progressive avec des évolutions contrastées entre les deux semestres : - 8% au premier semestre et +15% au second.

- Cette reprise est largement due au dynamisme de l'activité immobilière en 2009. Les réservations de lots immobiliers ont doublé entre 2008 et 2009, l'offre de qualité de lots éligibles à la fiscalité Scellier rencontrant un vif succès.

- La collecte sur les produits financiers, valeurs mobilières et assurance vie, pour les particuliers et pour les entreprises, est inférieure à celle de 2008, malgré une embellie en fin d'année. Les supports d'investissement préférés des clients ont été les fonds Euros et les fonds lancés en 2009 : fonds d'obligations d'entreprises à échéance et fonds flexibles, bien adaptés à la conjoncture et aux attentes des investisseurs.

6,8 Milliards d'EUR d'actifs gérés , en hausse de 16%

- Le montant des actifs gérés s'établit à 6,8 milliards d'euros au 31 décembre 2009, contre 5,9 milliards d'euros au 31 décembre 2008.

- Cette croissance est due à l'évolution favorable des marchés et à une collecte nette de 104 MEUR (contre 56 MEUR en 2008).

- Ce niveau de collecte nette a pu être atteint grâce à une baisse sensible des rachats. En effet le taux de fidélisation des actifs, indicateur mesurant la part des actifs de début d'année encore présente en fin de l'année, est de 93,4%, en hausse de 1,4 point par rapport à celui de 2008.

PNB au 31 décembre 2008 : 149,5 MEUR

    
    PNB en millions d'euros             2007     2008     2009    Variation
                                                                  2009/2008
    1er trimestre                       48,9     40,8     27,5      - 33%
    2ème trimestre                      50,4     43,9     29,3      - 33%
    3ème trimestre                      46,8     39,2     36,7       - 6%
    4ème trimestre                      56,4     37,3     56,0      + 50%
    PNB au 31 décembre                 202,5    161,2    149,5       - 7%
 
    - Dont commissions de placement     83,2     62,9     69,4      + 10%
 
    - Dont commissions de gestion      111,0     92,1     82,8      - 10%
 
    - Dont produits nets d'intérêts      8,3      6,2     -2,7       N.S.
    et divers

- Les commissions de placement comptabilisées en 2009 atteignent 69,4 MEUR; comparé à celui de 2008, ce chiffre marque une hausse de 10%, due à la reprise de l'activité.

- Les commissions de gestion provenant des actifs (82,8 MEUR) sont en baisse de 10%. Ceci provient,

- pour l'essentiel, de la diminution des actifs gérés moyens entre 2008 et 2009,

- dans une moindre mesure, d'une évolution de la structure des actifs, avec une augmentation de la part des actifs non risqués.

- Les placements pour compte propre sont investis pour 75% en liquidités et placements monétaires et pour le solde en produits sensibles aux fluctuations des marchés. Le respect des règles comptables internationales concernant les moins-values latentes a conduit l'Union Financière de France à constituer au premier semestre des provisions pour dépréciation durable. Ceci explique le résultat financier négatif à -3,2 millions d'euros*, alors que la rentabilité économique du portefeuille de placements a été positive en 2009.

- Globalement le produit net bancaire de 2009 atteint 149,5 MEUR, il est en recul de 7% par rapport à celui de 2008.

- Ce chiffre cache des évolutions contrastées entre le début et la fin de l'année. Au quatrième trimestre, le PNB a atteint 56,0 MEUR ; il retrouve un niveau comparable à celui du quatrième trimestre 2007 et est supérieur de 50% à celui du quatrième trimestre 2008.

Un résultat net consolidé de 21,3 MEUR , un dividende de 1,30 EUR

- Les charges d'exploitation sont restées maîtrisées. La croissance de 4% est due pour l'essentiel à celle des rémunérations du réseau commercial, liée à la reprise de l'activité.

- Ces évolutions conduisent à un résultat d'exploitation de 32,4 millions d'euros, contre 48,3 MEUR en 2008.

- Le résultat net suit la même évolution; il atteint 21,3 MEUR contre 30,9 MEUR en 2008.

- Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires qui se tiendra le 21 avril 2010, le versement d'un dividende de 1,30EUR par action, représentant l'intégralité du résultat consolidé. Sous réserve de l'approbation de l'Assemblée Générale et compte tenu du versement d'un acompte de 0,20EUR le 5 novembre 2009, le solde du dividende s'élèvera à 1,10EUR par action et sera versé le 28 avril 2010.

Informations sur la société mère

En raison de l'intégration opérationnelle des activités du Groupe, les chiffres sociaux sont difficilement interprétables isolément. Le résultat social net de l'année 2009 de l'Union Financière de France Banque s'élève à 30,5 MEUR et la situation nette, après distribution prévue au titre de 2009, à 118 MEUR.

* dont provisions pour dépréciation durable : -2,8 MEUR

gains et pertes sur actifs nets sur actifs disponibles à la vente : - 0,9 MEUR

intérêts et produits assimilés : + 0,5 MEUR

Transactions avec les parties liées

Aviva France, société mère d'Union Financière de France Banque, est considérée comme >. Les relations opérationnelles entre les sociétés du Groupe de l'Union Financière de France et le Groupe Aviva France concernent l'activité d'assurance vie et la gestion financière de certains OPCVM.

Perspectives 2010

Le rebond de l'activité, soutenu par l'immobilier et la croissance des actifs, a eu un impact modéré sur le résultat 2009, mais permet d'aborder le début de l'année 2010 sous de meilleurs auspices.

A elles seules, les commissions générées par les réservations immobilières de 2009 et non encore comptabilisées représentent un montant de 19,7 MEUR contre 10,5 MEUR l'an dernier.

2010 verra la poursuite du déploiement du plan stratégique >.

De nombreuses actions ont été entreprises dans le cadre de ce projet de croissance interne, elles visent à renforcer la position de leader de l'UFF sur le segment de marché du conseil à la clientèle patrimoniale et à développer sa présence auprès des dirigeants d'entreprise. Le projet stratégique > se déroule ainsi comme prévu.

Le projet Ambition Patrimoine s'inscrit pleinement dans la stratégie du groupe AVIVA en France, qui détient 74,3% du capital d'Union Financière de France. A travers l'ensemble de ses réseaux de distribution et partenariats, AVIVA occupe une position importante sur le marché de l'épargne patrimoniale et souhaite renforcer encore sa présence sur le segment de la clientèle patrimoniale et entrepreneuriale.

Dans ce cadre, UFF et AVIVA France ont décidé d'étudier dans les mois à venir les moyens d'élargir encore le contenu de leur partenariat industriel actuel. Ceci vise à renforcer le positionnement de l'UFF comme spécialiste du conseil en gestion de patrimoine et de l'architecture ouverte au sein du groupe Aviva en France et à faire bénéficier UFF de nouveaux gains d'efficience et de notoriété. Ce projet sera bien entendu mené dans le plein respect de la gouvernance d'UFF. Afin d'accompagner cette démarche, le conseil d'administration d'UFF a créé en son sein, sur proposition du Président Directeur Général d'Aviva France, un comité des conventions réglementées composé d'administrateurs indépendants.

L'Union Financière de France en quelques mots

Créée en 1968, l'Union Financière de France est une banque spécialisée dans le conseil en création et gestion de patrimoine, qui offre des produits et services adaptés aux clients particuliers et aux entreprises. Sa gamme de produits comprend l'immobilier, les valeurs mobilières et l'assurance vie ainsi qu'un large éventail de produits destinés aux entreprises (plan d'épargne retraite, plan d'épargne salariale, gestion de liquidités à moyen terme, etc.).

L'Union Financière de France dispose d'un réseau dense présent partout en France et est composée de près de 1 150 salariés, dont plus de 850 dédiés au conseil.

Au 31 décembre 2008, l'Union Financière de France compte 139 509 clients, dont 120 160 particuliers et 19 349 entreprises.

L'Union Financière de France est cotée sur Euronext Paris Compartiment B

Code Euroclear 3454

Code ISIN FR0000034548.

    
    Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec :

    Union Financière de France
    Martine SIMON CLAUDEL
    Directeur Général Délégué
    Tél : +33(0)1-40-69-63-71

    Union Financière de France
    Hélène SADA-SULIM
    Directrice de la Communication
    Tél : +33(0)1-40-69-64-57

Union Financiere de France

Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec : Union Financière de France, Martine SIMON CLAUDEL, Directeur Général Délégué, Tél : +33(0)1-40-69-63-71, Union Financière de France, Hélène SADA-SULIM, Directrice de la Communication, Tél : +33(0)1-40-69-64-57


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant