Union Financière de France : Premier semestre 2009 : Résistance de l'activité dans un contexte affecté par la crise financière. Perspectives encourageantes pour le second semestre

le
0
Communiqué

PARIS, July 28 /PRNewswire/ --

                    
                                     1er semestre 1er semestre
                                          2008         2009      Evolution
 
                                          
 
    Commissions nettes reçues (MEUR)      80,7         61,4        -24%
             
    Résultat d'exploitation (MEUR)        26,9         3,9         -86%
    Dont résultat financier (MEUR)         3,6        -4,9          NS
                                          
    Résultat net consolidé part du        17,3         3,0         -83%
    groupe (MEUR)                      
 
    Actifs gérés en fin de période        6,8          6,2         -9%
    (MdEUR)

Une activité affectée par la situation des marchés financiers mais qui résiste par une forte reprise de l'activité immobilière

Au premier semestre 2009, la collecte de l'Union Financière de France a atteint 444 millions d'euros ; elle est inférieure de 8% à celle du premier semestre 2008 et de 3% à celle du second semestre 2008.

Un recul plus faible au second trimestre (-4%), avec une évolution positive en juin, montre une stabilisation progressive de l'activité.

La situation est contrastée selon les secteurs.

    
    - Malgré une sensible embellie sur les marchés financiers
    depuis le mois de mars, la situation et les perspectives économiques
    moroses entretiennent l'aversion au risque des investisseurs et leur
    réticence face aux produits financiers. La collecte du premier semestre
    2009 marque une baisse de 31% sur les valeurs mobilières et de 25% sur
    l'assurance vie par rapport à celle du premier semestre 2008. Ce
    mouvement a toutefois été limité par les souscriptions de fonds Euros et
    de produits de contexte, notamment un fonds d'obligations d'entreprises à
    échéance ( UFF Obli-Context 2014).

    - Le recul de la collecte auprès de la clientèle Entreprises
    suit la même tendance (-27%) marquée par une diminution de la part
    consacrée par les entreprises à l'épargne régulière.

    - En revanche les ventes de lots immobiliers et de parts de
    SCPI ont progressé fortement à + 44%. Hors SCPI, les réservations de lots
    immobiliers ont doublé entre le premier semestre 2008 et le premier
    semestre 2009, l'offre de qualité de lots éligibles à la fiscalité
    Scellier rencontrant un vif succès.

Une collecte nette au premier semestre 2009 de 40 millions d'euros

Les rachats ont fortement baissé au premier semestre (- 31%). Hors tout effet de valorisation, le taux de fidélisation des actifs a progressé de 2 points : 93,3% au premier semestre 2009 contre 91,3% au premier semestre 2008.

Ceci permet une collecte nette positive, proche sur le premier semestre 2009 de celle de toute l'année 2008. Elle met en évidence la capacité de résistance de l'Union Financière de France.

Au delà de cette collecte nette le redressement des cours a contribué positivement à la valorisation des actifs. Le montant des actifs gérés s'établit à 6,2 milliards d'euros au 30 juin 2009, contre 5,9 milliards d'euros au 31 décembre 2008 .

PNB au 30 juin 2009 : 56,8 MEUR

    
    PNB en millions d'euros            2007    2008    2009    Variation
                                                               2009/2008
    1er trimestre                      48,9    40,8    27,5      - 33%
    2ème trimestre                     50,4    43,9    29,3      - 33%
    PNB au 30 juin                     99,3    84,7    56,8      - 33%
 
    - Dont commissions de placement    40,9    31,5    23,3      - 26%
 
    - Dont commissions de gestion      54,5    49,2    38,1      - 23%
 
    - Dont produits nets d'intérêts     3,9     4,0    - 4,6      N.S
    et divers

Les commissions de placement comptabilisées au premier semestre atteignent 23,3 MEUR.

Ces commissions générées par l'activité commerciale, hors immobilier, évoluent comme la collecte (-31%).

Les commissions sur les ventes de lots immobiliers sont quant à elles comptabilisées à la signature chez le notaire. Les commissions comptabilisées au premier semestre correspondent donc pour l'essentiel à des ventes de 2008, alors que la forte progression de l'activité ne se répercutera dans les comptes qu'à partir du second semestre.

Les commissions de gestion provenant des actifs (38,1 millions d'euros) sont en baisse de 23%. Ceci est dû,

    
    - pour l'essentiel, à la diminution des actifs gérés provenant
    du recul des marchés financiers entre le premier semestre 2008 et le
    premier semestre 2009,
    - dans une moindre mesure, à une évolution de la structure des
    actifs, due à l'aversion au risque des clients en période de crise.

Les placements pour compte propre sont investis pour 75% en liquidités et placements monétaires et pour le solde en produits sensibles aux fluctuations des marchés. Le respect des règles comptables internationales concernant les moins-values latentes a conduit l'Union Financière de France à constituer des provisions pour dépréciation durable. Ceci explique le résultat financier négatif à -4,9 millions d'euros*, alors que la rentabilité économique du portefeuille de placements a été de 3,5% au premier semestre 2009.

Globalement le Produit Net Bancaire du premier semestre atteint 56,8 MEUR, il est en recul de 33% par rapport à celui de 2008.

*gains et pertes nets sur actifs disponibles à la vente : - 5,1 MEUR

intérêts et produits assimilés : + 0,2 MEUR

Un résultat net de 3 MEUR

La baisse de 33% du Produit Net Bancaire s'accompagne d'une baisse de 8% des charges d'exploitation. Celle-ci est due au système de rémunération variable des conseillers et à une bonne maîtrise des frais généraux.

Ces évolutions conduisent à un résultat d'exploitation de 3,9 MEUR contre 26,9 MEUR au premier semestre 2008.

Le résultat net suit la même évolution ; il atteint 3,0 MEUR contre 17,3 MEUR au 1er semestre 2008.

Informations sur la société mère

En raison de l'intégration opérationnelle des activités du Groupe, les chiffres sociaux sont difficilement interprétables isolément. Le résultat social net du 1er semestre de l'Union Financière de France Banque s'élève à 16,9 MEUR.

Un acompte sur dividende de 0,20 EUR par action sera versé le 5 novembre 2009.

La situation nette, après distribution prévue de l'acompte au titre de 2009, s'élève à 122 MEUR. Elle se monte à près de trois fois le minimum réglementaire selon le ratio de solvabilité Bâle II.

Transactions avec les parties liées

Aviva France, société mère d'Union Financière de France Banque, est considérée comme >. Les relations opérationnelles entre les sociétés du Groupe de l'Union Financière de France et le Groupe Aviva France concernent l'activité d'assurance vie, la gestion financière de certains OPCVM et des opérations de placements.

Perspectives

L'activité et les résultats de l'Union Financière de France au premier semestre 2009 ont été affectés par la conjoncture défavorable : crise financière, marchés déprimés (le CAC 40 a atteint son point le plus bas le 9 mars à 2519 points), aversion au risque des clients, entreprises en difficulté, chômage,...

Néanmoins, dans ce contexte, l'Union Financière de France a montré sa capacité de résistance et a pu stabiliser son activité tout en investissant sur la fidélisation de ses clients et de ses collaborateurs, comme en témoignent :

    
    - le niveau de la collecte nette du premier semestre

    - le taux de fidélisation des actifs en hausse de 2 points
    - le doublement de l'activité immobilière
    - le recrutement de 150 nouveaux commerciaux
    - la baisse du turn-over des conseillers formés
    - le succès des lancements de produits de contexte

Le résultat comptable ne reflète pas cette bonne résistance des fondamentaux car il est affecté par :

    
    - un résultat financier fortement négatif
    - le décalage comptable sur l'activité immobilière.

Ce dernier facteur technique aura un effet inverse, et donc positif, dès le second semestre sur le résultat d'exploitation.

Au delà des perspectives de l'année 2009 et pour préparer l'avenir, l'Union Financière de France, avec le soutien de son actionnaire principal AVIVA, a lancé à la fin du premier semestre un plan stratégique de croissance interne : >. Ce plan vise à accroître la position de l'Union Financière de France sur la clientèle patrimoniale et à soutenir la croissance organique de l'entreprise.

> Nicolas Schimel ( Directeur Général)

L'Union Financière de France en quelques mots

Créée en 1968, l'Union Financière de France est une banque spécialisée dans le conseil en création et gestion de patrimoine, qui offre des produits et services adaptés aux clients particuliers et aux entreprises. Sa gamme de produits comprend l'immobilier, les valeurs mobilières et l'assurance vie ainsi qu'un large éventail de produits destinés aux entreprises (plan d'épargne retraite, plan d'épargne salariale, gestion de liquidités à moyen terme, etc.).

L'Union Financière de France dispose d'un réseau dense présent partout en France et est composée de près de 1 200 salariés, dont plus de 880 dédiés au conseil.

Au 30 juin 2008, l'Union Financière de France compte 139809 clients, dont 120593 particuliers et 19216 entreprises.

L'Union Financière de France est cotée sur Euronext Paris Compartiment B

Code Euroclear 3454

Code ISIN FR0000034548

    
    Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec :

    Union Financière de France
    Martine SIMON CLAUDEL
    Directeur Général Délégué
    Tél : +31(0)1-40-69-63-71

    Union Financière de France
    Hélène SADA-SULIM
    Directrice de la Communication
    Tél : +31(0)1-40-69-64-57

    HDL Communication
    Hervé de LAITRE
    Relations Presse
    Tél : +31(0)1-58-65-00-71

Union Financiere de France

Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec : Union Financière de France, Martine SIMON CLAUDEL, Directeur Général Délégué, Tél : +31(0)1-40-69-63-71 ; Union Financière de France, Hélène SADA-SULIM, Directrice de la Communication, Tél : +31(0)1-40-69-64-57 ; HDL Communication, Hervé de LAITRE, Relations Presse, Tél : +31(0)1-58-65-00-71


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant