Union européenne : les Français de plus en plus eurosceptiques

le
1
Au Parlement européen à Strasbourg, en juin 2014.
Au Parlement européen à Strasbourg, en juin 2014.

Selon une étude américaine, les Européens partisans d’un repli national restent les plus nombreux : 39 % en France et 42 % en moyenne dans dix pays sondés.

En France, l’euroscepticisme fait de plus en plus recette. Selon une étude du Pew Research Center parue mardi 7 juin, seuls 38 % des Français ont un avis positif sur l’Union européenne (UE), plaçant la France en deuxième position des pays les plus eurosceptiques derrière la Grèce.

A deux semaines du référendum britannique sur la sortie de l’Union européenne, le centre de recherche américain s’est intéressé au sentiment antieuropéen dans dix pays de l’Union : France, Allemagne, Royaume-Uni, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne et Suède. Parmi eux, la Pologne et la Hongrie rassemblent le plus d’avis favorables à l’UE, respectivement 72 % et 61 %.

Alors qu’une courte majorité (51 %) d’opinion favorable à l’UE ressort des dix pays interrogés, la France se démarque par une percée de l’euroscepticisme. En un an, le taux de confiance envers l’Union a baissé de 17 points et depuis 2004, le nombre de Français la soutenant a été divisé par deux, passant de 69 % à 38 %.

Une majorité contre une sortie de la Grande-Bretagne Autre constat inattendu : 32 % des Français considèrent que le « Brexit » est une « bonne chose » pour l’UE. C’est deux fois plus qu’en Allemagne (16 %) et en Grèce (14 %). En moyenne, les Européens restent conscients des dangers du « Brexit » (70 % considèrent une sortie du Royaume-Uni comme « mauvaise » pour l’Union des vingt-huit.

Paradoxalement, ce rejet français ne décourage pas la volonté d’approfondissement des relations avec l’Union euro...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 il y a 6 mois

    JPi - L'UE devrait proposer et activer de grands projets pour l'Europe et laisser les Français manger leurs fromages TRANQUILLES