Union bancaire : Paris et Berlin restent divisés

le
0
Pierre Moscovici et son homologue allemand Wolfgang Schaüble ont étalé leurs divergences, à Bruxelles, sur les projets européens d'union bancaire, économique et budgétaire.

Le dialogue franco-allemand, bien que notoirement à la peine, a désormais ses duettistes de choc. Pierre Moscovici et Wolfgang Schäuble ont rejoué au parlement européen leur exercice imposé d'harmonie, sans réussir à s'accorder ni sur la cadence, ni même la partition.

En novembre, une prestation comparable devant la presse européenne avait pu tromper l'oreille. Sous le feu nourri et précis des eurodéputés lundi, l'illusion s'est déchirée. Dix jours après un sommet budgétaire qui a vu Angela Merkel prendre le parti de David Cameron plutôt que celui de François Hollande, Paris et Berlin peinent à trouver l'entente. Sur les urgences comme sur les projets à long terme.

L'union bancaire, priorité imposée, est la mère de tous les couacs. À l'approche du délai fixé au 31 décembre et à ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant