Unilever se montre prudent pour l'avenir

le
0
Unilever se montre prudent pour l'avenir
Unilever se montre prudent pour l'avenir

par David Jones

LONDRES (Reuters) - Unilever a publié jeudi un chiffre d'affaires ajusté supérieur aux attentes, en progression de 8,4% au premier trimestre, aidé par des hausses de prix et par la croissance sur les marchés émergents.

Le consensus, fourni par Unilever lui-même, donnait une hausse de 6,4% après 6,5% en 2011.

Le géant anglo-néerlandais des produits de consommation courante, numéro trois mondial de ce secteur, a toutefois mis en garde contre un environnement économique difficile et des coûts de production en hausse, en raison du renchérissement du prix des matières premières comme le pétrole et les huiles végétales.

Le groupe, qui vend entre autres les marques Dove et Knorr, a aussi averti que la croissance commençait à ralentir dans certains marchés émergents, notamment en Europe de l'est et en Russie.

"La concurrence est rude. Nous avons vu un tassement de la croissance des marchés émergents tandis que les marchés développés restent faibles", a déclaré le directeur financier Jean-Marc Huet lors d'une conférence. "Mais nous avons eu un bon début d'année et nous sommes en train de devenir plus compétitifs."

Unilever maintient cependant ses prévisions d'une faible croissance de ses marges cette année, qui devraient toutefois profiter au second semestre d'une détente attendue des coûts des matières premières.

L'ACTION GAGNE 3%

"Malgré ces difficultés ponctuelles, cela reste un trimestre toujours aussi solide à nos yeux", a déclaré Martin Deboo, chez le courtier Investec.

A la Bourse de Londres, l'action Unilever grimpait de 3,17% à 2.143 pence à 9h30 GMT.

Le chiffre d'affaires d'Unilever dans les marchés émergents, qui représentent 56% des ventes du groupe, a progressé de 11,9% au premier trimestre.

L'activité d'Unilever a aussi été tirée par les ventes de produits d'hygiène corporelle, en hausse de 10,4%.

La progression de 8,4% de son chiffre d'affaires trimestriel place Unilever devant les géants de l'agroalimentaire Nestlé et Danone, dont les ventes ont respectivement progressé de 7,2% et de 6,9% sur les trois premiers mois de l'année.

Unilever est confronté à une hausse des prix des matières premières de quelque 15% l'année dernière. Il s'attend à une progression de 5% pour cette année.

"L'environnement macroéconomique extérieur reste difficile et l'impact de la hausse des coûts des facteurs de production persiste", expose le directeur général, Paul Polman dans un communiqué.

Unilever a fait état d'un chiffre d'affaires total de 12,1 milliards d'euros, en hausse de 11,9%, et d'un dividende trimestriel de 0,243 euro par action, en hausse de 8% par %rapport à l'an dernier.

Blandine Hénault et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant