Unigestion collecte 1 milliard d'euros en 2011

le
0
(NEWSManagers.com) - En 2011, Unigestion a enregistré des souscriptions nettes de 1 milliard d'euros, contre 658 millions en 2010. Une collecte qui a été bien répartie sur toutes ses expertises : actions minimum variance, fonds de hedge funds, private equity et allocation d'actifs pour des family office. " C'est dans des années difficiles comme celles-ci que nous tirons particulièrement notre épingle du jeu, grâce à un style gestion basé sur le risque" , justifie Fiona Frick, CEO de la société de gestion suisse, au cours d'un entretien avec Newsmanagers. " Ce fut le cas aussi en 2008" , rappelle-t-elle.

Ainsi, fin 2011, Unigestion gérait 3,8 milliards d'euros en actions minimum variance, 2,9 milliards en fonds de hedge funds, 1,8 milliard dans le private equity et 1,3 milliard en allocation, soit un total de 9,8 milliards d'euros, dont 90 % pour le compte d'investisseurs institutionnels. Par rapport à l'année précédente, cela représente une croissance des encours sous gestion de 12 %.

En France, où Unigestion a une présence locale et un agrément AMF, la société helvétique a aussi connu une progression similaire de ses actifs. Si bien que ce marché reste le deuxième de la structure, avec 25 % des encours, derrière la Suisse.

Dans les autres pays d'Europe, après avoir renforcé ses équipes au Royaume-Uni, son troisième marché, Unigestion s'apprête à annoncer le recrutement d'un commercial pour couvrir le marché allemand, qui sera basé à Genève. La société de gestion a aussi l'intention cette année d'embaucher une personne pour le Nord de l'Europe. Tout comme en Allemagne, qui est un pays décentralisé, la société ne voit pour le moment pas l'intérêt d'ouvrir un bureau sur place.

Outre l'Europe, Unigestion s'intéresse aussi à l'Asie et vient d'ailleurs de nommer un président pour l'Asie à Singapour. L'objectif est d'approcher une vingtaine de nouveaux clients (fonds souverains, fonds de pension, universités) dans les mois qui viennent.

A l'échelle mondiale, Fiona Frick a pour objectif de " recruter" 5 à 10 nouveaux clients institutionnels par an, sachant qu'à l'heure actuelle Unigestion en recense 220.

La société de gestion compte sur ces nouvelles relations pour lui apporter la moitié de ses souscriptions, l'autre moitié devant provenir du vivier de clients existants. Au total, Unigestion veut augmenter ses encours de 10 à 15 % par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant