Une vraie tête brûlée, ce Sepp Blatter !

le
0
Une vraie tête brûlée, ce Sepp Blatter !
Une vraie tête brûlée, ce Sepp Blatter !

Chaque année, les habitants d'Edenbridge profitent des festivités de la nuit du Bonfire pour brûler le mannequin d'une célébrité fortement décriée. Cette année, c'est Sepp Blatter qui aura les honneurs de la petite ville anglaise.

Sepp Blatter en flammes, beaucoup en ont rêvé, la ville d’Edenbridge va le faire. Ce week-end, le président de la FIFA sera brûlé dans le cadre de la nuit du Bonfire, rendez-vous traditionnel depuis vingt ans de cette petite ville située au sud de Londres. « Blatter était un choix évident, on ne voyait pas d’autre candidat possible », avouait dans la semaine Charles Laver, grand organisateur du Bonfire très fier de la ressemblance entre l’effigie de onze mètres et le Big Boss suisse de la FIFA que les sculpteurs ont créé avec des liasses de billets, la Coupe du monde et un ballon dans les mains. « On a commencé à le construire il y a deux semaines et on est contents du résultat. » Chaque année, ce rituel, programmé le 5 novembre ou le week-end suivant, comme c’est le cas cette fois-ci, voit les habitants brûler une représentation de Guy Fawkes, resté célèbre pour avoir échoué dans sa tentative d’assassinat du roi protestant Jacques 1er le 5 novembre 1605.

Armstrong, Rooney, Barroso…

Mais le catholique n’est pas le seul à subir l’assaut des briquets et autres jerricans d’essence des habitants d’Edenbridge lors de la mythique nuit du Bonfire. Chaque année, une autre effigie de personnalité est victime de ces festivités. Mais elle n’est jamais choisie au hasard. En 2012, Edenbridge avait ainsi décidé de « remercier » Lance Armstrong pour l’ensemble de son œuvre après que l’Américain a été déchu de tous ses titres pour dopage. Le Wayne Rooney déguisé en Shrek s’était lui imposé naturellement en 2010, la star anglaise ayant finalement prolongé son contrat alors qu’il avait crié partout quelques semaines plus tôt qu’il voulait quitter Manchester United. Pas d’hésitation non plus en 2014 au moment de placer sur le bûcher la poupée géante de José Manuel Barroso, président sortant très contesté de la Commission européenne. Sepp Blatter viendra s’ajouter ce week-end à la longue liste des « usurpateurs » brûlés chaque année par les habitants d’Edenbridge. Il l’a bien mérité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant