Une voiture volante déploie ses ailes en Slovaquie

le
0
Une voiture volante déploie ses ailes en Slovaquie
Une voiture volante déploie ses ailes en Slovaquie

S'envoler, le vieux rêve de l'humanité a trouvé une nouvelle expression dans le concept d'un ingénieur slovaque, inspiré par Jules Verne et Antoine de Saint-Exupéry: sa "voiture volante" est prête à décoller."L'idée d'Aeromobil, un véhicule de l'avenir, m'est venue à l'esprit à l'université au début des années 90. Honnêtement parlant, qui ne rêverait pas de s'envoler alors qu'il est coincé dans un embouteillage?", confie à l'AFP le constructeur et concepteur Stefan Klein."Voler, j'ai ça dans le sang. Déjà mon grand-père tout comme mon père volaient sur des ultralégers. Moi-même j'ai obtenu mon brevet de pilote avant d'atteindre l'âge du permis de conduire", poursuit-il.Auteur de plusieurs concept-cars pour les marques BMW, Volkswagen et Audi, M. Klein enseigne à l'Académie des Beaux-Arts et de Design, dans la capitale slovaque Bratislava.Long de six mètres, son élégant véhicule à deux places de couleur bleu et blanc à ailes rétractables, peut être rangé dans un garage ou sur une place de stationnement. Son conducteur/pilote peut faire le plein dans n'importe quelle station-service.Une fois arrivé à l'aéroport, l'appareil peut déployer ses ailes en quelques secondes, pour se métamorphoser en avion.Qualifiée d'"automobile volante la plus jolie et la mieux conçue au monde" par le site du magazine américain Flying and Inhabitat.com design and innovation, l'Aeromobil de Stefan Klein a également pour particularité d?être d?origine slovaque, premier pays producteur mondial de voitures par tête d'habitant."On a recensé jusqu'à présent une vingtaine de tentatives pour fabriquer une voiture volante, dans le monde", indique à l'AFP Milan Ciba, président de la Fédération slovaque d'ULM.Le Terrafugia Transition américaine doit être lancé sur le marché d'ici un an, alors que le gyrocoptère néerlandais PAL - V pourrait être mis en vente dès cette année."En ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant