Une visite de parlementaires français en Crimée fait débat

le
3
UNE VISITE DE PARLEMENTAIRES FRANÇAIS EN CRIMÉE FAIT DÉBAT
UNE VISITE DE PARLEMENTAIRES FRANÇAIS EN CRIMÉE FAIT DÉBAT

PARIS (Reuters) - Laurent Fabius a critiqué mercredi la visite de plusieurs parlementaires français, membres pour la plupart du parti Les Républicains, en Crimée, péninsule ukrainienne dont l'annexion par la Russie en 2014 n'est pas reconnue par la communauté internationale.

"J'y suis hostile et opposé", a dit le chef de la diplomatie française devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée, réunie à huis clos.

Ce déplacement comporte "un risque d'instrumentalisation" et constitue "une violation du droit international" puisque "entrer en Crimée sans l'autorisation des autorités ukrainiennes c'est de fait reconnaître les prétentions russes", a-t-il ajouté, selon plusieurs membres de la commission.

Le député Les Républicains des Français de l'étranger Thierry Mariani a annoncé mardi qu'une dizaine de parlementaires se rendraient en Russie puis en Crimée de mercredi à samedi.

Parmi eux figurent les députés LR Patrice Verchère, Jacques Myard, Sauveur Gandolfi-Scheit et Marie-Christine Dalloz, ainsi que le député radical Jérôme Lambert.

Au programme de la visite, "des rencontres à Moscou avec Sergueï Narichkine, le président de la Douma, à Yalta et Sébastopol avec toutes les autorités locales, des associations représentantes des minorités", explique Thierry Mariani dans les colonnes du Monde.

La Crimée a été annexée en mars 2014 par la Russie après un référendum non reconnu par la communauté internationale, à l'issue duquel 97% des habitants de cette péninsule ukrainienne à majorité russophone ont choisi leur rattachement à la Russie.

Les affrontements entre forces ukrainiennes et séparatistes russes ont fait plus de 6.500 morts depuis le début du conflit en avril 2014.

Paris, Berlin, Kiev et Moscou, engagés dans un processus de paix, ont salué mi-juillet les "étapes importantes" franchies ces dernières semaines en vue d'un règlement de la crise en Ukraine et souhaité voir la dynamique "maintenue".

(Emile Picy avec Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pvza le mercredi 22 juil 2015 à 16:29

    La Crimée est Ukrainienne, point barre !!!

  • M5285637 le mercredi 22 juil 2015 à 16:28

    non, et pourquoi?

  • M6703835 le mercredi 22 juil 2015 à 15:47

    ...la Crimée est une terre Russe, point barre...