Une vingtaine de djihadistes venus de France en Afghanistan

le
1
Selon les services de renseignement, certains de ces fanatiques ont été formés pour revenir en Europe et y commettre des attentats.

Le retour meurtrier d'un ou plusieurs djihadistes allés s'entraîner et combattre en Afghanistan est depuis des années un risque majeur souligné tant par la DCRI que par la DGSE. Selon les services de renseignement français, environ 150 islamistes radicaux sont partis pour l'Afghanistan depuis l'Europe au cours des cinq dernières années. Au moins 23 individus ont ainsi quitté le territoire français. Parmi eux, 17 étaient de nationalité française ou binationaux. Une centaine de fanatiques originaires d'Allemagne, des Pays-Bas ou du Royaume-Uni se trouveraient également dans la zone pakistano-afghane. Depuis 2008, au moins six Français ont été tués en Afghanistan par l'armée afghane ou par les troupes de l'Isaf.

«Nouvelles frontières afghanes»

Le renseignement et la justice française enquêtent en permanence sur ce que l'on appelle les «nouvelles filières afghanes». Un nom qui fait référence aux «filières afghanes» apparues au cours des années 1990 et qui ont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 21 mar 2012 à 11:04

    et quand un policier en toute logique demandera plus souvent ses papiers à des individus de type arabe la gauche criera au délit de faciès !