Une vingtaine de djihadistes, dont deux Français, arrêtés au Mali

le
0

(Actualisé avec précision sur l'un des suspects) BAMAKO, 15 juillet (Reuters) - La police malienne a arrêté ces derniers jours une vingtaine de djihadistes présumés, parmi lesquels figurent au moins deux Français et un suspect recherché pour un attentat commis en mars à Bamako, a-t-on appris mardi de sources proches des services de sécurité. Saouty Kouma, soupçonné d'être le cerveau de la fusillade du 7 mars qui a coûté la vie à un Français, un Belge et trois Maliens à La Terrasse, un restaurant de la capitale, a été interpellé dimanche à Melo, dans le centre du Mali, a-t-on précisé. L'attentat avait été revendiqué par Al Mourabitoune, groupe islamiste né en 2013 de la fusion des "Signataires par le sang" de Mokhtar Belmokhtar et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). Les autres suspects ont été arrêtés lundi à Zegoua, dans le Sud, après avoir passé la frontière ivoirienne et ont été transférés à Bamako pour y être interrogés, a-t-on ajouté. Selon l'une des sources, la plupart des suspects sont de nationalité mauritanienne, les autres étant Maliens et Français. "Il y a une vingtaine de djihadistes présumés, dont deux Français. Ils sont tous islamistes, tous barbus", a dit une seconde source. Leur arrestation est liée à celle de deux membres du groupe islamiste Ansar Dine soupçonnés de préparer des attentats, la semaine dernière dans le centre du Mali. ID:nL8N0ZR0SN (Mathieu Bonkoungou et Adama Diarra; Tangi Salaün et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant