Une ville turque touchée par des roquettes tirées depuis la Syrie

le , mis à jour à 16:55
0
 (Actualisé avec décès d'un blessé à Kilis) 
    ISTANBUL, 12 avril (Reuters) - L'armée turque a bombardé 
mardi des cibles de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie en 
riposte à une nouvelle attaque à la roquette contre la ville 
turque de Kilis. 
    Deux roquettes tirées depuis le territoire syrien ont touché 
mardi cette ville frontalière, visée pour le deuxième jour 
consécutif. 
    Selon le maire de Kilis, huit personnes ont été blessées, 
dont l'une a par la suite succombé à ses blessures, a-t-on 
appris de sources hospitalières. 
    Une roquette a touché une voie de circulation tandis que la 
deuxième a atteint un terrain inoccupé. 
    Lundi, douze personnes ont été blessées dans la même ville 
par un tir de roquette, selon l'agence Dogan.   
    "Des roquettes de l'organisation terroriste Daech se sont 
abattues hier (lundi) et aujourd'hui dans Kilis, blessant 21 
citoyens. Nos forces armées, dans les limites des règles 
d'engagement, ont aussitôt répliqué et frappé des cibles de 
Daech", a déclaré le Premier ministre, Ahmet Davutoglu. 
    Kilis, située à une dizaine de kilomètres de la frontière 
syrienne, abrite quelque 110.000 réfugiés syriens. La ville est 
fréquemment la cible de tirs d'artillerie depuis la Syrie. En 
mars, deux personnes, dont un enfant en bas âgé, y ont été tuées 
dans l'explosion d'une roquette. 
 
 (Akin Aytekin et Ayla Jean Yackley; Nicolas Delame, 
Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant