Une ville saoudienne touchée par des tirs des rebelles yéménites

le , mis à jour à 19:56
0

RYAD, 5 mai (Reuters) - Les rebelles yéménites Houthis ont tiré des obus de mortier et des roquettes katiouchas sur une ville frontalière saoudienne, pour la première fois depuis le début de l'offensive aérienne coordonnée par l'Arabie saoudite, a déclaré mardi le porte-parole de la coalition arabe. Une école de filles et un hôpital ont notamment été touchés dans la ville de Najrane, à deux kilomètres de la frontière, a précisé le général de brigade Ahmed Asseri, sans faire état de victimes. L'attaque s'est produite au lendemain de l'évocation par l'Arabie saoudite d'une trêve humanitaire au Yémen et d'un appel du président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui vit en exil à Ryad, à l'ouverture d'un dialogue national. "Des obus de mortier et des katiouchas ont été tirés au hasard sur un quartier résidentiel (...) Nous n'allons pas rester sans réaction. L'armée de l'air et d'autres composantes de la coalition s'occupent de l'origine de l'attaque", a dit le général saoudien. Les Nations unies ont de leur côté annoncé mardi qu'au moins 646 civils, dont 131 enfants, ont été tués depuis le début de l'offensive aérienne de la coalition le 26 mars, et 1.364 autres blessés. (Angus McDowall, Ahmed Tolba et Mohammed Ghobari; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant