Une villa contemporaine bien plus penchée que la tour de Pise

le
0

EN IMAGES - Pour marquer les esprits, les concepteurs de cette villa indonésienne ont incliné sa structure de 20° vers la rue, soit 5 fois plus que la tour de Pise. Dans ce quartier huppé, les riches propriétaires apprécient les constructions audacieuses.

Installée au cœur d’une zone résidentielle huppée de la capitale indonésienne Jakarta, cette villa contemporaine attire les regards. Sans grande surprise, elle a été baptisée la maison penchée, «rumah miring» en version originale. Réalisée par le cabinet d’architectes indonésien Budi Pradono, cette curiosité a été repérée par le site spécialisé Designboom. Il est vrai que dans ce quartier de Pondok Indah, il est courant pour les riches propriétaires de recourir aux services d’audacieux architectes pour faire étalage de leur succès et de leur fortune.

Cette construction s’appuie sur une parcelle de 8 mètres sur 20 et marque les esprits grâce à sa structure de métal blanc penchant vers la route avec un angle de 20°. Par comparaison, la célèbre tour de Pise ne s’incline, elle, que de 4° par rapport à la verticale. Ces poutrelles d’acier délimitent ainsi les contours d’une construction très anguleuse mais laissant une grande place aux volumes.

Des plantes pour adoucir l’architecture industrielle

L’ensemble se déploie sur trois étages reliés par un escalier métallique suspendu. Une structure brute et industrielle intelligemment adoucie par un large recours aux plantes vertes et à la végétation rappelant le climat tropical du lieu et permettant une transition en douceur entre l’intérieur et l’extérieur.

Le rez-de-chaussée est consacré à la réception et aux loisirs avec sa longue piscine et son coin repas. Le second niveau est celui de la chambre à coucher bénéficiant d’un bel espace et d’une vaste salle de bain sans oublier une «pièce contemplative destinée à la relaxation». Et le dernier étage? Il est réservé à la chambre d’ami et au salon des invités mais rien n’empêche le maître des lieux d’y aller pour profiter de la vue.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant