Une vieille dame incinérée à la place d'une autre

le
0
Fin avril, deux défuntes sont placées côte à côte dans la salle mortuaire de l'hôpital Bichat (XVIIIe). L'une doit être enterrée, l'autre incinérée. Mais le 4 mai, le mauvais corps est parti pour le crématorium du Père-Lachaise.

Le 29 avril dernier, Madame G. (1), âgée de 92 ans, décède à l'hôpital Bretonneau (XVIIIe), une annexe de Bichat - Claude-Bernard. Placée dans la salle mortuaire en attendant sa mise en bière, elle aurait dû être incinérée le 4 mai, au crématorium du Père-Lachaise. Ce jour-là, une crémation a bien lieu, en présence de sa famille. Mais le 7 mai, l'entreprise de pompes funèbres Clair Obsèques, chargée des funérailles, reçoit un appel de la chambre mortuaire de l'hôpital Bichat: le corps incinéré trois jours plus tôt était celui de Madame F. (1), âgée de 71 ans. Les deux corps auraient été intervertis...

Comment deux dépouilles mortuaires ont-elles pu être confondues? «Un enchaînement de circonstance malheureux», déplore Anne Costa, directrice adjointe de l'hôpital Bichat. «Les deux corps ont été placés côte à côte dans la chambre mortuaire, explique-t-elle. On a sorti l'un des deux pour présenter à la famille le décor mortuaire. Quand on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant