Une victoire qui n'enlève pas les doutes

le
0
Une victoire qui n'enlève pas les doutes
Une victoire qui n'enlève pas les doutes

La qualification pour les 8emes de finale de la Coupe de la Ligue n'efface pas tout. Sochaux est et reste toujours en danger en Ligue 1. Malgré la victoire arrachée en prolongations contre Montpellier (3-2 ap) mercredi soir, Hervé Renard mesure encore le chemin qu'il reste à parcourir. « On n'a pas de reproches à faire aux joueurs sur l'engagement et on retiendra la qualification qui apporte de la confiance, a-t-il tout d'abord assuré avant de nuancer ses propos optimistes. Il y a eu des choses positives, mais entrecoupées d'erreurs grossières. Nous nous mettons en danger sur des actions anodines? Nous avons profité des circonstances du match. On a dû jouer la prolongation et c'est embêtant avant le match face à l'AS Saint-Étienne. » Car c'est bien en Ligue 1 où l'avenir des Lionceaux est le plus mal engagé. 19eme avec six points en onze rencontres, le FCSM a déjà quatre points de retard sur Lorient, 17eme.

La jeunesse de Prcic au pouvoir

Autant dire que la réception des Verts samedi est le match le plus important de la semaine. Pourtant, les principaux acteurs de la qualification contre les Héraultais n'avaient pas envie de cracher dans la soupe. Une victoire est une victoire et dans les circonstances actuelles, elle fait du bien au moral. « La confiance passe par la victoire et de la joie, s'est réjouit Roy Contout, buteur face à Montpellier. Un match de coupe, il faut le gagner ! C'était une belle rencontre avec des buts et des actions. On en a profité car on ne gagne pas souvent : chapeau à tous les joueurs car il y a eu de la solidarité alors que beaucoup ont peu d'expérience. » A l'image de Sanjin Prcic, le jeune milieu franco-bosnien de 19 ans, qui a agrémenté sa soirée d'un but plein de sang-froid. « Mon but ? J'essaie de garder ma lucidité après mon appel et la remise de Cédric Bakambu. J'ai vu le gardien partir d'un côté et j'ai frappé de l'autre. »

Une victoire à onze contre neuf

Une lucidité qu'il faudra à nouveau mettre en application samedi à Bonal contre un Saint-Etienne qui vient d'accrocher le PSG (2-2). Cette fois-ci, Sochaux ne bénéficiera peut-être pas de circonstances aussi favorables que face à Montpellier. Une expulsion (Martin), et un blessé (Hilton) alors que les trois changements avaient été effectués par Jean Fernandez, ont facilité les affaires des Doubistes pendant une prolongation échevelée. D'autant que Montpellier n'est pas Saint-Etienne. Sans manquer de respect au champion de France 2011, les Verts ont montré face au club de la capitale qu'ils avaient les armes pour jouer les premiers rôles cette saison en Ligue 1. Il faudra donc un Sochaux acteur comme contre Monaco, plutôt que figurant comme contre Lorient le week-end dernier. A l'issue de cette rencontre, Hervé Renard n'avait pas mâché ses mots à l'encontre de son groupe. Connaissant l'homme, cette qualification ne l'a pas forcément motivé à dresser des louanges à ses hommes. L'opération redressement n'en est encore qu'à ses balbutiements.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant