Une vente de «100 zinzins poétiques» à Drouot

le
0
© SVV EVE
© SVV EVE

(lerevenu.com) - Dans les ventes aux enchères sont proposées des ?uvres signées d'artistes prestigieux, dont la valeur atteint plusieurs centaines de milliers d'euros. Mais il existe aussi des ventes plus discrètes qui renferment des trésors d'émotion.

Le 14 mai prochain, à Drouot, la maison de ventes Eve disperse la collection «100 zinzins poétiques» réunie par Franck Rocoplan, un amateur d'objets à histoire «fabriqués à la main avec souvent de petits moyens mais ingénieux d'amour et de temps passé», explique ce collectionneur.

Une centaine d'objets sont proposés, estimés entre 20 et 2.000 euros, comme ce Mickey en bois peint vers 1930, d'une hauteur de 10 centimètres (estimé de 70 à 90 euros), ou ce voilier en métal reposant sur un socle en forme de fleur, tout droit sorti d'un salon des années cinquante (estimé de 150 à 250 euros). Le collectionneur a été touché par l'imperfection de ces objets, comme ce «bateau sablier», vers 1920, en métal peint dont l'esthétisme abstrait est sculptural (estimé de 500 à 700 euros), ou cette montgolfière en tôle peinte qui n'attend qu'un souffle d'air pour s'envoler (estimée de 800 à 1.200 euros).

Le cirque tient une place de choix dans cet ensemble : un manège, qui n'est pas sans rappeler le cirque d'Alexander Calder, de marque «Bon Séjour», vers 1920 (estimé de 800 à 1.200 euros), et cet étonnant manège composé de seize animaux et personnages en celluloïd, monté sur un gramophone «Les disques Pathé chantent sans aiguille» (estimé de 1.000 à 1.500 euros). Nombre de ces objets insolites, aussi simples qu'émouvants, ont été chinés à Drouot, dans les vide-greniers et même sur Internet, depuis de nombreuses années, comme cet énigmatique personnage souriant à la gueule cassée, vers 1900, qui fait plus de 1,80 mètre (estimé de 1.000 à 1.500 euros).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant