Une vache génétiquement modifiée pour produire du lait humain

le
0
Des chercheurs argentins ont greffé deux gènes de femme à une vache pour que l'animal produise des enzymes spécifiques au lait maternel humain. Une avancée prometteuse qui suscite toutefois quelques réserves.

Sur les photos, Rosita ISA ressemble à une jolie génisse, dotée du pelage fauve caractéristique de sa race, les «Jersey». Dans les faits, elle est une prouesse scientifique. Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à modifier le génome d'une vache pour lui ajouter deux gènes humains contrôlant la production d'enzymes dans le lait.

Cette innovation a été réalisée en Argentine, par des chercheurs de l'Institut national de technologie agricole et de l'université de San Martin. Rosita, qui résulte d'un clonage, est née le 6 avril. Depuis, elle est surveillée 24 heures sur 24. Dans dix mois, les chercheurs devraient, en effectuant une simulation de grossesse, confirmer si les protéines humaines la lactoferrine et le lysozyme - sont bien présentes dans son lait. A l'âge adulte, Rosita devrait donner naissance à «des petits qui auront des gènes modifiés dans 25 à 30% des cas», puisque les gènes ne sont pas systématiquement transmis à la descendance,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant