Une unité spéciale de l'armée US affectée à la lutte contre l'EI

le , mis à jour à 19:36
2
 (Actualisé avec nouvelles citations) 
    WASHINGTON, 1er décembre (Reuters) - Une nouvelle unité des 
forces spéciales américaines va être déployée en Irak dans la 
cadre de la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique et 
pourra mener des "opérations unilatérales" en Syrie, a annoncé 
mardi le secrétaire à la Défense Ashton Carter.  
    Les Etats-Unis avaient déjà annoncé le mois dernier l'envoi 
d'une cinquantaine de conseillers également issus des forces 
spéciales pour coordonner l'action des rebelles syriens qui 
combattent l'EI.  
    L'unité dont Ashton Carter à annoncé l'envoi mardi disposera 
d'effectifs plus importants et sera chargée d'aider les forces 
irakiennes ainsi que les peshmergas kurdes, a-t-il indiqué, sans 
avancer de chiffre ni préciser le lieu où elle sera basée.  
    "Ces agents spéciaux seront à terme en mesure de mener des 
raids, de libérer des otages, de collecter des renseignements et 
de capturer des dirigeants de l'EIIL", ajouté le ministre qui 
s'adressait aux membres la commission des Forces armées de la 
Chambre des représentants. 
    Les pressions en faveur d'une intervention plus décisive des 
Etats-Unis dans la lutte contre l'EI se sont accentuées depuis 
les attentats de Paris et de Saint-Denis, qui ont fait 130 morts 
le 13 novembre.  
    Selon le général Joseph Dunford, chef d'état-major de 
l'armée américaine, la nouvelle unité va considérablement 
améliorer la collecte de renseignements, "ce qui va rendre nos 
opérations beaucoup plus efficaces".  
    "Nous menons une campagne en Irak et en Syrie. Nous allons 
aller là où se trouve l'ennemi et mener des opérations là où ses 
capacités pourront être réduites le plus efficacement", a-t-il 
ajouté devant les parlementaires.  
      
 
 (Phil Stewart et Yeganeh Torbati, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mardi 1 déc 2015 à 19:38

    (suite) "Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis." (Source : senat.fr, 17/12/2014)

  • delapor4 le mardi 1 déc 2015 à 19:38

    Le Général Desportes a déclaré devant la Commission des Affaires Etrangères du Sénat : "Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre [Daech] ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les États-Unis".