Une unité secrète de l'armée chinoise suspectée de piratage

le
0
Une société américaine de sécurité sur Internet a publié lundi un rapport qui accuse le gouvernement chinois d'être impliqué dans des cyberattaques contre les Etats-Unis.

Pékin est à nouveau soupçonné d'espionnage informatique. D'après la société de sécurité informatique Mandiant, qui conseille notamment le gouvernement américain, les hackers chinois seraient parmi les plus agressifs au monde. Mandiant affirme que, depuis 2006, une unité secrète de l'armée chinoise est responsable de multiples opérations de piratage informatique, ciblant notamment les Etats-Unis. La publication du rapport du National Intelligence Estimate (NIE) avait déjà souligné des intrusions sur le réseau américain.

Le rapport se concentre particulièrement sur un groupe, qu'il décrit comme particulièrement «prolifique» en matière de cyberattaques. D'après les observations de Mandiant, ce groupe, nommé «APT1» («Advanced Persistent Threat»), serait à l'origine du vol «de centaines de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant