Une unité de décontamination nucléaire unique en France

le
0
REPORTAGE VIDÉO - Prêt à fonctionner 24h/24, ce service du Centre hospitalier de Lille est unique par son ampleur et sa capacité d'accueil en cas de catastrophe nucléaire ou chimique. Visite guidée, avec le responsable de l'unité.

« J'espère qu'on n'aura jamais à se servir de cet endroit », souffle le Dr Roch Joly, médecin urgentiste responsable de l'unité de décontamination du CHRU (Centre hospitalier régional universitaire) de Lille. Dans les salles immaculées de ce hangar situé aux portes de l'hôpital, tout est pourtant « prêt à l'emploi ». En cas de catastrophe chimique ou nucléaire, l'unité peut dégainer un processus de désinfection massive, qui peut décontaminer une soixantaine de personnes valides par heure, et une quinzaine de non valides. L'idée étant d'isoler et de détruire toute particule dangereuse et contagieuse, du type éclaboussure de produit chimique ou poussière nucléaire par exemple.

Une capacité unique en France, de par son ampleur. Car, si d'autres unités (fixes ou mobiles) du même type existent ailleurs, elles sont d'une taille largement plus petite. Pourquoi cet effort à Lille ? Explications du Dr Patrick Goldstein, chef du pôle de l'urgence au centre hos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant