Une Tunisienne violée accusée d'atteinte à la pudeur

le
1
La convocation au tribunal d'une jeune femme violée début septembre par deux policiers soulève une vague d'indignation en Tunisie.

L'histoire pourrait se situer en Arabie Saoudite. Mais c'est bien en Tunisie qu'une femme violée par des policiers se retrouve aujourd'hui accusée d'atteinte à la pudeur.

La nuit du 3 au 4 septembre, la jeune femme de 27 ans et son fiancé sont arrêtés par trois policiers alors qu'ils sont en voiture à Ain Zaghouan, un quartier de Tunis. «L'un d'entre eux m'a mis des menottes en réclamant 300 dinars [200 euros, ndlr]. Il a pris tout ce que j'avais: 40 dinars [environ 15 euros, ndlr]. Et pendant ce temps, deux autres ont conduit ma fiancée à l'arrière de leur voiture et l'ont violée», confie à France 24 le jeune homme, un ingénieur informatique de 26 ans. La jeune femme porte plainte et les trois policiers sont incarcérés.

Mais mercredi, c'est la victime qui, confrontée à ses deux policiers violeurs, a dû répondre aux interrogations du tribunal de Tunis. Car selon les agents, le couple était dans une «position immorale» quand ils ont été arrêtés. Accusés «d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pasfacil le jeudi 27 sept 2012 à 14:35

    vive la tunisie ! plus jamais j'y remettrais les pieds. ils ont voulu l'islam he ben qu'il le garde mais sans moi