Une troisième corps découvert après le double homicide de l'Aude

le
0

TOULOUSE (Reuters) - L'homme dont le corps a été découvert mardi dans l'Aude a un lien sans équivoque avec l'affaire du couple tué à l'arme blanche dimanche à Monze, un village du département, a déclaré le vice-procureur de la République de Carcassonne.

Selon une source policière, les enquêteurs penchent pour l'hypothèse d'un crime passionnel commis par l'ancien mari de l'épouse assassinée, lequel se serait ensuite suicidé.

Le troisième corps a été découvert dans un fossé, à proximité d'une voiture, en bordure des Gorges du Congoust, à une vingtaine de kilomètres de Monze.

Des vêtements ensanglantés, ainsi que des objets ressemblant à des armes ont été retrouvés dans le véhicule immatriculé dans les Hauts-de-Seine.

"L'identification visuelle nous permet de supposer qu'il s'agit d'un membre très proche du couple", a indiqué Philippe Romanello, vice-procureur de Carcassonne, lors d'une conférence de presse.

"S'il s'agit bien de cette personne, nous nous orienterions alors évidemment vers l'hypothèse du crime passionnel", a-t-il ajouté.

Ce quadragénaire a été victime d'une seule blessure mortelle qui "rappelait sans équivoque l'une des blessures subies par la victime masculine retrouvée dimanche", a dit le magistrat, sans préciser quelle arme a été utilisée.

Les deux victimes de dimanche, un homme de 50 ans et son épouse de 40 ans, avaient déjà été mariées chacune de leur côté et quatre enfants étaient nés de ces unions précédentes.

Le bébé de 18 mois du couple a été retrouvé vivant dans une chambre de la maison familiale.

Julie Rimbert, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant