Une tribu s'empare d'un terminal pétrolier dans le sud du Yémen

le
0

(Avec prise d'une base militaire et d'un aéroport, précisions) ADEN, Yémen, 16 avril (Reuters) - Des forces tribales se sont emparées d'un terminal pétrolier dans le sud du Yémen et de l'aéroport voisin après le retrait des militaires chargés de protéger le site, rapportent jeudi des témoins et responsables locaux. Le groupe tribal, Al Majles al Ahli, constitué d'anciens membres d'Al Qaïda, a pris le contrôle du terminal d'Al Chihr, dans la province d'Hadramaout, sans combattre. Le terminal est l'un des plus grands de la région, exportant en moyenne 120.000 à 140.000 barils par jour de pétrole brut. Les combattants tribaux se sont aussi emparés d'une base de l'armée de l'air et de l'aéroport international Al Rayyan, ont dit à Reuters des responsables locaux. Le Yémen n'en finit plus de sombrer dans le chaos et les combats ont gagné en intensité depuis le début, le 26 mars, des bombardements aériens de la coalition arabe constituée par l'Arabie saoudite contre les rebelles chiites houthis qui se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre dernier. Jeudi, un nouveau front s'est ouvert à Taëz, la troisième ville du pays, selon des habitants, ce qui pourrait encore aggraver une situation humanitaire de plus en plus critique. ID:nL5N0XD37Y (Mohammed Mukashaf; Jean-Stéphane Brosse et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant