Une trentaine de migrants périssent dans un nouveau naufrage en Méditerranée

le
0
Une trentaine de migrants périssent dans un nouveau naufrage en Méditerranée
Une trentaine de migrants périssent dans un nouveau naufrage en Méditerranée

Le bilan est encore provisoire mais au moins une trentaine de migrants sont morts vendredi soir dans un naufrage au sud de Malte et de Lampedusa, huit jours après la tragédie qui a coûté la vie à plus de 300 personnes au large de la petite île sicilienne.

Selon la marine maltaise, 230 réfugiés se trouvaient à bord du bateau qui a chaviré. A la Valette, le Premier ministre maltais Joseph Muscat avait confirmé la mort «d'au moins 27 immigrés», lors d'une conférence de presse vendredi soir, alors que les opérations de récupération des corps se poursuivaient. Samedi matin, la Marine italienne évoquait de son côté le chiffre de 34 corps récupérés.

Les sauveteurs sont parvenus à sauver près de 200 personnes. 143 migrants sont arrivés samedi matin à la Valette, après un voyage de dix heures sur un bateau des forces armées maltaises depuis la zone du naufrage, tandis que 56 autres survivants, secourus par un navire de guerre militaire italien, le Libra, étaient en route vers Porto Empedocle (Sicile). Les réfugiés, originaires apparemment de la Corne de l'Afrique, ont débarqué à la Valette dans un grand silence et ils ont paru très fatigués. Parmi eux, de nombreux enfants, eux aussi très calmes, qui, avec les adultes, sont montés dans des bus pour être conduits dans des centres d'hébergement.

VIDEO. Naufrage en Méditerranée: 143 migrants rescapés arrivent à Malte

Le bateau a été déstabilisé et s'est renversé

L'embarcation a chaviré en quelques minutes, vendredi vers 17h15, dans une zone au centre d'un triangle entre Malte, la Libye et Lampedusa, à 60 milles (environ 110 km) au sud de la petite île sicilienne. Selon la marine maltaise, le bateau a été déstabilisé et s'est renversé lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l'attention d'un avion militaire qui le survolait, se déplaçant tous ensemble sur un côté.

La marine maltaise a vite dépêché sur place des navires de secours ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant