Une trentaine d'établissements scolaires musulmans en France

le
4
Une trentaine d'établissements scolaires musulmans en France
Une trentaine d'établissements scolaires musulmans en France

Le premier est né en 2001 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), baptisé «La Réussite». Il existe aujourd'hui une petite trentaine d'établissements privés musulmans dans l'Hexagone contre 300 de confession juive et 9000 de l'enseignement catholique. Seul le lycée Averroès de Lille est sous le régime de contrat d'association avec l'Etat. Avec ce statut, celui-ci prend en charge la rémunération des enseignants tout en laissant à l'établissement son «caractère propre», à condition qu'il accueille «tous les enfants sans distinction d'origine, d'opinion ou de croyances».

Les autres écoles primaires, collèges et lycées musulmans souhaiteraient aussi bénéficier de cette reconnaissance car beaucoup rencontrent actuellement des difficultés financières. Souvent sous l'impulsion de l'UOIF (Union des organisations islamiques de France), la majorité des établissements sont nés au lendemain de la loi de 2004 qui, au nom de la laïcité, interdit les signes religieux à l'école. Dans leurs murs, le port du voile est autorisé.

Des enseignants pas forcément musulmans

«Ici, on ne compte pas ses heures», prévient le proviseur du lycée Averroès de Lille, Hassan Oufker. L'établissement musulman, le seul de l'Hexagone à être sous contrat avec l'Etat, caracole en tête du palmarès des lycées avec 100 % de réussite au Bac. Les 35 enseignants - dont 8 ne sont pas de culture musulmane - font preuve d'une «grande disponibilité» auprès des élèves. «J'ai 20 heures de cours mais je suis là le double», calcule Eric Dufour, professeur de français. Lui est aussi «responsable de niveau», chargé de superviser toutes les classes de première. Il doit savoir précisément qui décroche et a besoin d'aide ou qui est indiscipliné et doit être recadré. C'est une fonction, complémentaire à celle de professeur principal, qui a été créée de toute pièce par le lycée Averroès.

A l'heure du...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 7 mai 2013 à 10:35

    AH!!!...la médisance et le sectarisme ?!!!...Qui conduisent dans les méandres de l'obscurantisme !...

  • LeRaleur le mardi 7 mai 2013 à 10:31

    Et surtout Coran plein pot, et tout ce qui va avec contre les mécréants. Mais ils acceptent la redistribution sociale faite par ces mêmes mécréants.

  • M2280901 le mardi 7 mai 2013 à 10:18

    Certains ne sont pas déclarés , il y est interdit de parler français ...

  • M4145394 le mardi 7 mai 2013 à 10:09

    C EST TRENTE DE TROP...