Une travailleuse humanitaire franco-suisse enlevée au Mali

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    BAMAKO, 25 décembre (Reuters) - Une travailleuse humanitaire 
franco-suisse a été enlevée samedi après-midi au Mali, à Gao, 
dans le nord du pays, a annoncé un porte-parole du ministère 
malien de la Sécurité. 
    Les responsables de l'enlèvement n'ont pas encore été 
identifiés, et on ignore encore leur mobile, a précisé le 
commandant Baba Cissé. 
    "Nous avons eu cette information et nous sommes actuellement 
en train de la vérifier", a indiqué une source diplomatique 
française à Paris. 
    Selon une station de radio de la région de Gao, la 
travailleuse humanitaire était affiliée à l'ONG Aide Gao, une 
petite organisation qui vient en aide aux enfants souffrant de 
malnutrition. 
    Elle a été enlevée par un groupe d'hommes qui sont arrivés à 
bord d'une camionnette Toyota, précise la radio. 
    Le Mali, et particulièrement le nord, est la cible 
d'attaques régulières de combattants islamistes ces dernières 
années. 
    Gao, prise par des combattants islamistes en 2012, est 
considérée relativement comme l'une des villes les plus 
sécurisées du Nord-Mali. Elle compte de nombreux postes de 
contrôle des Nations unies, des forces françaises présentes dans 
le cadre de l'opération antiterroriste régionale Barkhane, et 
des forces maliennes. 
    La ville est toutefois la cible d'attaques fréquentes. Fin 
novembre, une attaque au camion piégé revendiquée par une 
organisation liée à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a visé 
l'aéroport de Gao, détruisant les bureaux de la mission de la 
paix de l'Onu situés à côté.   
     
 
 (Adama Diarra, avec Marine Pennetier à Paris; Julie Carriat 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant