Une transhumance urbaine à Lyon contre le puçage du bétail

le
0
TRANSHUMANCE URBAINE À LYON
TRANSHUMANCE URBAINE À LYON

LYON (Reuters) - Près de 300 éleveurs accompagnés d'une centaine de brebis, de quelques chèvres et d'un mulet ont occupé jeudi après-midi la place Bellecour à Lyon pour protester contre le puçage électronique du bétail imposé par l'Union européenne.

André Bouchut, porte-parole régional de la Confédération paysanne, a dénoncé une mesure "qui n'a aucun sens" et "les sanctions encourues par ceux qui ne le respectent pas".

"C'est un système qui n'est pas adapté aux petits troupeaux. Il coûte très cher et ne sert à rien", a-t-il dit aux journalistes.

Charlotte, militante de l'association Pièces et Main d'Oeuvre, a dénoncé "le flicage des élevages, de tout et de tout le monde".

Les éleveurs protestent en outre contre la réforme de la "Voie mâle" prévue pour 2015 et qui les oblige à se fournir en mâles ou semences certifiés. "C'est une façon de tuer la biodiversité", déplore la Confédération paysanne.

Le syndicat réclame un moratoire sur ces questions au gouvernement. La "transhumance urbaine" de Lyon est la première d'une série d'actions organisées à travers la France pendant deux mois.

Catherine Lagrange, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant