Une tour végétalisée pour absorber la pollution urbaine

le
0

À Singapour, cette tour verdoyante voit le jour après cinq années de travaux. Un vrai défi à relever pour que les immeubles d’aujourd’hui puissent contribuer à la transition énergétique et à la réduction des pollutions urbaines.

Toit potager, maison-serre et cloisons en bananier recyclé, au Figaro Immobilier les bonnes idées pour un habitat sain et durable ne manquent pas. Aujourd’hui, c’est au tour des gratte-ciel de se mettre au vert. À Singapour, c’est en effet un immeuble entier qui a été recouvert de végétaux. Dans ce pays où la chaleur écrasante est souvent décuplée par les nombreux buildings de verre et d’acier, le cabinet d’architecture WOHA a donc décidé d’innover et de construire une tour écologique.

Le point fort de cette tour singapourienne baptisée «Oasia»? Sa grande façade qui recouvre plus de trente étages, qui a été intégralement conçue avec une maille d’aluminium plus légère, puis recouverte par une vingtaine de variétés de vignes fleuries et de plantes rampantes. Grâce à ce tapis végétalisé refroidissant, les réflexions solaires sur la façade de l’immeuble sont considérablement réduites et l’isolation thermique du bâtiment bien plus performante. L’humidité des plantes permet au bâtiment - ici des chambres d’hôtel - de conserver leur fraîcheur mais aussi d’absorber la pollution ambiante du centre-ville grâce aux émissions de CO2 produites par les végétaux. Un bon point pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et tenter de limiter le réchauffement climatique à 2°C, surtout dans les régions tropicales comme celle-ci.

Une nouvelle ère des tours vertes

S’en est désormais fini des immeubles gris de verre et d’acier, les gratte-ciel esthétiques et écologiques semblent faire progressivement leur grande entrée en ville. Il y a quelques mois, Le Figaro Immobilier évoquait d’ores et déjà le «Paris Smart City 2050», un grand projet pour la mise en route d’une capitale écoresponsable avec la naissance de tours végétalisées à perte de vue. À l’appui des technologies déjà existantes, la Tour Montparnasse et le jardin du Luxembourg pourraient par exemple former à eux deux un véritable Time Square parisien! D’ailleurs si vous habitez vous-même la capitale, sachez que vous pouvez demander votre permis de végétaliser auprès de la mairie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant