Une Syrienne montre en direct les conditions de vie dans Alep sous les bombes

le
0
Une Syrienne montre en direct les conditions de vie dans Alep sous les bombes
Une Syrienne montre en direct les conditions de vie dans Alep sous les bombes

"Hello my friend." La phrase est banale partout dans le monde. Pour cette Syrienne, elle prend un autre sens. Elle habite à Alep. Ville martyre où s'affrontent depuis 2012 l'armée de Damas et des rebelles opposés à Bachar el-Assad. L'ancienne capitale économique syrienne est divisée en deux zones. Une à l'ouest, contrôlée essentiellement par l'armée gouvernementale, où les conditions, bien que rudes, laissent un peu de place à une vie sociale, et une autre à l'est, tenue par les factions rebelles et djihadistes, en permanence frappée par des bombardements terrestres ou aériens. C'est ici que vit cette mère de deux enfants.

Les images sont explicites : murs effondrés par les impacts de bombes, bruit de balles permanent, raids de l'aviation russe. Nichée sur le toit de sa maison, elle reste stoïque, imperturbable derrière la caméra. Seuls les quelques pleurs de son petit garçon vont lui faire arrêter la conversation. Avant cela, elle explique la technique pour obtenir de l'électricité à l'aide de panneaux solaires et comment faire pousser quelques légumes, bien maigres au milieu des gravats.

À la fin de la vidéo, on aperçoit Bana Alabed, sa fille de 7 ans. Sa mère a décidé de lui créer un compte Twitter pour rendre compte de son évolution au c?ur de la guerre. Il est suivi par près de 82 000 personnes.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant