Une surveillante trafiquait par amour dans une prison

le
0
Stéphanie G., affectée à la surveillance des détenus depuis deux ans à Nantes, aurait fourni une centaine de téléphones portables ainsi que deux kilos de haschich à un détenu dont elle s'était amourachée. Elle a été mise en examen.

Nouvelle histoire d'amour derrière les barreaux. Une surveillante du centre de détention de Nantes (Loire-Atlantique) vient d'être écrouée pour avoir fourni une centaine de téléphones portables ainsi que deux kilos de haschich à un détenu dont elle s'était amourachée. Ce dernier aurait redistribué ces marchandises au sein de la prison, qui compte 600 détenus, rapporte Le Parisien, qui révèle l'affaire mercredi.

Stéphanie G., 35 ans, a été interpellée sur son lieu de travail le 8 février dernier. Affectée à la surveillance des détenus depuis deux ans, la jeune femme a expliqué aux enquêteurs être tombée amoureuse d'un détenu, Arnaud E., condamné pour trafic de stupéfiants. On ignore pour l'heure si ces sentiments étaient partagés et depuis combien de temps ils duraient. Au cours d'une perquisition à son domicile, près de deux kilos de résine de cannabis ainsi que plusieurs dizaines de téléphones portables ont été découverts.

«Les investigations s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant