Une station radar japonaise installée près d'îles disputées à la Chine

le
0
    TOKYO, 28 mars (Reuters) - Le Japon va activer lundi une 
station radar en mer de Chine du Sud à proximité de Taïwan, ce 
qui devrait fournir au pays des renseignements sur les multiples 
îles dont il dispute l'appartenance à Pékin. 
    La nouvelle base militaire de Yonaguni est située à la 
pointe d'un chapelet d'îles japonaises en mer de Chine du Sud, à 
150 kilomètres au sud de l'archipel disputé des îles Senkaku, 
appelées Diaoyu par la Chine. 
    "Cette station radar va irriter la Chine", a dit Nozomu 
Yoshitomi, professeur à la Nihon University et ancien général 
des forces japonaises. Outre son rôle de station d'écoute, 
explique-t-il, elle pourra être utilisée comme base pour des 
opérations militaires dans la région. 
    La station de Yonaguni fait partie du déploiement plus large 
d'un arsenal militaire défensif le long des îles japonaises 
situées au sud du pays. 
 
 (Tim Kelly et Nobuhiro Kubo; Julie Carriat pour le service 
français, édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant