Une star de Goldman Sachs claque la porte

le
0
Jim O'Neill, inventeur de l'acronyme BRICS, a donné sa démission, lassé par les pratiques de rémunérations de la «firme».

Une star de Goldman Sachs claque la porte: Jim O'Neill, 55 ans, l'inventeur, en 2001, du célèbre acronyme BRIC: Brésil, Russie, Inde, Chine. A l'époque Jim O'Neill était l'économiste en chef de la banque d'affaires à New-York. Il a donné un nom aux quatre pays émergents à la plus forte croissance, dont il a été le premier à prévoir l'ascension fulgurante.

Son succès mondial a propulsé sa carrière au sein de l'institution new-yorkaise, où il est devenu, en 2006, conseiller Europe de la banque, puis, en 2010, directeur de la gestion d'actifs, un poste crée sur mesure. Il était chargé de revitaliser cette branche de la banque -la gestion d'actifs pour compte de tiers-, qui a décliné avec la crise, et surtout de redorer l'image de la Goldman Sachs, écornée auprès des investisseurs.

À son poste, Jim O'Neill a brillé. Le volume d'acti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant