Une sortie de la Grèce de la zone euro est une possibilité-Sapin

le , mis à jour à 08:57
1

PARIS, 29 juin (Reuters) - La négociation avec la Grèce, qui était proche d'aboutir, "peut reprendre à tout moment", a déclaré lundi Michel Sapin, qui "a pris mal" que le gouvernement grec rompe unilatéralement les discussions. Interrogé sur France Inter, le ministre français des Finances a toutefois estimé que la sortie de la Grèce de la zone euro était aujourd'hui "une possibilité". "Il faut que le dialogue reprenne pour que la Grèce reste dans la zone euro", a-t-il souligné, précisant qu'"il n'y avait plus grand'chose entre les deux parties" samedi dernier avant la rupture des discussions. "Tout était sur la table". Michel Sapin a assuré le gouvernement d'Alexis Tsipras qu'il pourrait "y avoir demain une nouvelle capacité à accompagner la Grèce". "On ne demande pas des efforts impossibles au peuple grec", a-t-il ajouté. Le ministre français a confirmé qu'il y aurait "des réactions sur les marchés, parce qu'ils pensaient comme nous qu'un accord était possible". "Les marchés (européens) réagiront sur le niveau des taux d'intérêt d'un certain nombre de pays de la périphérie". (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • youenn22 le lundi 29 juin 2015 à 09:15

    le gouvernement Grec n'attend qu'une chose être déclaré en faillite et sortir de la zone euro plus de dette on efface tout et on recommence avec la drachme les investisseurs et créanciers : ceinture + des milliards d'euros partis en fumée sur les marchés.

Partenaires Taux