Une solution politique au Mali est indispensable à la France

le
0
Parallèlement à l'opération «Serval», la France espère également que le Mali règle ses problèmes politiques. Jean-Yves Le Drian a jugé impératif un président légitime dans le pays.

Il y a un an presque jour pour jour, l'Afrique assistait, médusée, à l'effondrement de la démocratie malienne.

Le président Amadou Toumani Touré, le «général de la démocratie», était renversé après une mutinerie de soldats du rang et d'officiers subalternes ayant tourné au putsch. Comme dans un enchaînement déjà écrit, le coup d'État entraîna la poussée des rébellions islamistes, la division tribale et l'intervention de l'armée française pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos.

«Tout ça, c'est la rançon d'un système qui ne fonctionnait pas. Depuis 1991 (date du retour à la démocratie, NDLR), il reposait sur des hommes et non pas des institutions, avec un clientélisme très fort, explique Nohom Traoré, professeur à l'Université privée Mandé Boukari. Cela n'a pas p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant