Une solution en Syrie suppose la neutralisation d'Assad-Hollande

le
1

PARIS, 25 août (Reuters) - Une solution politique à la crise en Syrie implique "la neutralisation" de Bachar al Assad, a déclaré mardi François Hollande, qui estime qu'un dialogue est possible avec l'appui de la Russie. "La transition politique en Syrie est une nécessité. Le Conseil de sécurité l'a reconnu en adoptant la semaine dernière une déclaration, la première depuis deux ans. Elle va dans cette direction. C'est un pas important", a dit le président français à l'ouverture de la conférence des ambassadeurs, à Paris. "La Russie s'y est associée, un dialogue peut donc être engagé, faut-il en fixer les conditions : la première, c'est la neutralisation de Bachar al Assad", a-t-il souligné. La seconde est "d'offrir des garanties solides à toutes les forces de l'opposition modérée, notamment sunnites et kurdes". La troisième, a dit François Hollande, est de "mêler toutes les parties prenantes à la solution", notamment les pays du Golfe et l'Iran. (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.lauver le mardi 25 aout 2015 à 11:59

    Punaise ce blablabla indigeste. Y'a pas a dire en verbiage et phrases creuses il est tres fort