Une soirée franco-chinoise à Versailles clôt la visite de Xi

le
0
SOIRÉE FRANCO-CHINOISE À VERSAILLES POUR CLORE LA VISITE EN FRANCE DE XI JINPING
SOIRÉE FRANCO-CHINOISE À VERSAILLES POUR CLORE LA VISITE EN FRANCE DE XI JINPING

VERSAILLES (Reuters) - François Hollande et Xi Jinping ont terminé jeudi soir en musique et en beauté, au château de Versailles, les trois jours de la visite d'Etat du président chinois en France, destinée à rapprocher les deux puissances à tous points de vue.

Si parler de soirée modeste dans le palais du roi Soleil relève de l'oxymore, l'Elysée a toutefois insisté sur le caractère historique et culturel plutôt que fastueux de l'événement.

Selon la présidence française, cette soirée décidée en accord avec le ministre chinois de la Culture marque le choix fait il y a cinquante ans par Charles de Gaulle d'accueillir à Versailles des chefs d'Etat étrangers.

Le général y reçut notamment le président américain John F. Kennedy et son épouse Jacqueline, puis le couple royal de Belgique Baudouin et Fabiola.

D'autres présidents l'imitèrent comme François Mitterrand, qui y organisa une réunion du G7 en 1982.

Pour marquer le cinquantenaire des relations entre la France et la République populaire de Chine, François Hollande a offert à son invité un vase bleu en porcelaine de Sèvres et un buste en terre cuite du général de Gaulle, acteur du rapprochement franco-chinois en 1964.

Pour le concert organisé à l'Opéra royal avec le soutien des mécènes de Versailles, on pouvait reconnaître dans le public l'héritière de L'Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers, le président de Dassault et le chef de la branche aviation du groupe, Serge Dassault et Eric Trappier.

   Installés au premier balcon, et non dans la loge royale, François Hollande, Xi Jinping et son épouse la chanteuse Peng Liyuan ont écouté un concert franco-chinois, où la jeune soprano française Sabine Devieilhe, notamment, a interprété plusieurs airs.

Une partie du gouvernement était présent, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et son épouse, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

François Hollande, Xi Jinping et Peng Liyuan devaient ensuite dîner en privé au Grand Trianon, simplement accompagnés de deux interprètes. Le repas était concocté par le chef étoilé Alain Ducasse.

A la fin du dîner, ils devaient visiter les appartements du général de Gaulle dans l'aile voisine du Trianon, rarement ouverte aux visiteurs.

"On mélange les époques, les cultures, les styles", a rapporté un diplomate français présent à Versailles.

Cette visite chinoise, qui s'est soldée par la signature de 50 contrats pour quelque 18 milliards d'euros, a permis selon lui de "bâtir une relation de confiance" entre François Hollande et Xi Jinping, qui s'étaient vus en Chine en avril 2013.

(Elizabeth Pineau)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant