Une société américaine espère vendre de la vodka en poudre aux Russes

le
2
L'alcool en poudre de Palcohol a reçu l'approbation des autorités américaines pour une mise sur le marché à l'été 2015. (Tadeusz Wejkszo/shutterstock.com)
L'alcool en poudre de Palcohol a reçu l'approbation des autorités américaines pour une mise sur le marché à l'été 2015. (Tadeusz Wejkszo/shutterstock.com)

(AFP) - Une société américaine veut lancer sur le marché russe une vodka en poudre prenant consistance une fois mélangée avec de l'eau, un vrai défi au pays de la vodka, qui suscite déjà l'inquiétude des autorités, a rapporté jeudi le journal russe Izvestia.

L'entreprise Palcohol a déposé une demande auprès des autorités russes pour la commercialisation dès 2016 de vodkas, rhums et cocktails en poudre, selon le quotidien.

"Plus sûr que l'alcool liquide!", clame le slogan de la marque, qui assure sur son site internet qu'il sera "plus difficile d'abuser" de ses produits que des spiritueux traditionnels.

Les autorités russes ont immédiatement fait part de leur méfiance et ordonné une expertise des produits que Palcohol souhaite commercialiser en Russie.

"Ce produit est peu connu, c'est de l'alcool en poudre, cela représente un danger pour la société", a lancé Viatcheslav Spirine, le vice-directeur du service russe de régulation du marché de l'alcool, cité par Izvestia.

Le président de la commission parlementaire sur la politique sociale, Vladimir Slepak, a de son côté exigé "l'interdiction ou la réglementation" de la vente d'alcool en poudre, craignant la multiplication des "beuveries" et son "utilisation en tant que drogue".

Certains sites internet proposent pourtant déjà à la vente en Russie ce qu'ils présentent comme de l'alcool en poudre, sans qu'il soit possible de connaître le succès de leur entreprise. La vodka, boisson nationale en Russie, est vendue à un prix très accessible.

L'alcool en poudre de Palcohol a reçu l'approbation des autorités américaines pour une mise sur le marché à l'été 2015. Alors qu'il n'est pas encore en vente, il a déjà été interdit dans plusieurs États américains.

Palcohol est détenue par la société Lipsmark LLC, elle-même propriété de l'Américain Mark Philipps, grand amateur de vin et auteur d'un guide de dégustation. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 11 juin 2015 à 22:43

    Mais avec l'eau de tchernobil ?? Pov russes

  • idem12 le jeudi 11 juin 2015 à 21:46

    Et les sanctions alors ? LOL