Une semaine de Bourse - Une progression hebdomadaire en Europe pour débuter 2017

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre pour la troisième séance consécutive à la suite de la publication du rapport sur l’emploi américain pour décembre. L’indice CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,19% à 4 909,84 points, augmentant son avance sur la semaine à 0,98%. L’EuroStoxx 50 a, lui, gagné aujourd’hui 0,14% à 3 321,17 points,portant sa progression en cinq jours à 1,51%. Le même scénario s’est déroulé aux Etats-Unis où le Dow Jones s’apprêtait à enregistrer un gain hebdomadaire de 0,93%.

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publiés en début d'après-midi signalent un ralentissement des créations de postes en décembre. 156 000 emplois ont été créés, un chiffre inférieur à celui de novembre (204 000) et au consensus Reuters de 178 000. Le taux de chômage a, lui, progressé de 0,1 point à 4,7%, en ligne avec les attentes.

Pour autant, ces statistiques ne sont pas de nature à modifier l'appréciation des investisseurs sur la santé de l'économie américaine, ni le scénario actuel de la Fed de trois hausses des taux cette année.

Côté valeurs, les secteurs les plus favorisés en fin d'année 2016 ont prolongé leur hausse. Les financières sont ainsi bien représentées parmi les principales progressions du CAC 40 cette semaine : Crédit Agricole (+4,71%), Axa (+4,23%), BNP Paribas (+3,20%)… Elles ont bénéficié de la poursuite de la hausse des taux d'intérêt à long terme, le 10 ans allemand finissant à 0,30% contre 0,20% cinq jours plus tôt.

Les baisses hebdomadaires les plus importantes ont concerné les valeurs pénalisées par la hausse des rendements obligataires, comme Veolia (-3,34%) dans le secteur des services aux collectivités et Klépierre (-0,67%) dans l'immobilier.

Hors CAC 40, CGG a pour sa part enregistré l'une des plus mauvaises performances du marché parisien, chutant de près de 11% après avoir annoncé une restructuration de sa dette.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant