Une semaine de Bourse - Regain d'aversion au risque avant le week-end pascal

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini en nette baisse cette semaine boursière écourtée, pénalisés par le recul des cours du pétrole. L’indice CAC 40 a clôturé en retrait de 2,13% à 4 329,68 points, portant son repli sur 4 jours à 2,98%. Paris ainsi que les autres places européennes seront fermées vendredi et lundi en raison du week-end de Pâques. L’EuroStoxx 50 a, lui, perdu 1,53% à 2 995,96 points aujourd’hui et 2,38% depuis lundi.

Wall Street n'a pas été épargné par les dégagements même s'ils ont été moins importants, le Dow Jones s'apprêtant à enregistrer une baisse hebdomadaire d'un peu moins de 1%.

La perspective d'un week-end de quatre jours pour les opérateurs européens a poussés ces derniers à prendre des bénéfices. Ils y ont été d'autant plus incités que les cours du pétrole ont continué de se replier. Sous le coup d'une progression plus importante que prévu des stocks américains, le cours du baril de Brent a perdu plus de 3% hier et cède encore aujourd'hui 0,69,% à 40,19 dollars. Il était parvenu à rebondir au-dessus des 42 dollars le 18 mars.

Cette évolution explique la présence parmi les principaux replis depuis le début de la semaine de nombreuses valeurs qui lui sont liées. Total a chuté de 6,3% et Technip de 5,6%

Le secteur du tourisme et du transport est aussi bien représenté parmi les plus fortes baisses de la semaine à la suite des attentats de Bruxelles. Accor a perdu 6,3% et Air France-KLM près de 6%.

Bouygues a en revanche gagné 1,9% en quatre jours alors que les discussions pour une cession de sa filiale télécom à Orange entrent dans leur dernière ligne droite. Ingenico a pour sa part bondi d'environ 9% à la faveur de la présentation de son plan stratégique à horizon 2020.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant