Une semaine de Bourse - Nouvelle semaine tourmentée sur les marchés actions

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont une nouvelle fois décroché cette semaine, faisant vivre aux investisseurs un début d'année éprouvant. A Paris, le CAC 40 a reculé de 2,38% à 4 210,16 points aujourd'hui, portant ses pertes à 2,73% cette semaine et à 9,2% depuis le début de l'année. Le Dax a perdu cette semaine 3,36% (-11,40% depuis le 1er janvier) tandis que le Footsie 100 abandonnait 1,97% (-7,15 depuis le début de l'année). Aux Etats-Unis, le Dow Jones affichait à l'approche de la mi-séance un repli hebdomadaire de 1,97% (-8% depuis le 1er janvier).

Alors qu'ils affichaient mercredi soir encore des gains, les principaux indices actions ont creusé leurs pertes jeudi et surtout aujourd'hui, entrainés par une salve de mauvaises nouvelles.

Le vent mauvais est encore venu de Chine avec la baisse de 3,5% de la Bourse de Shanghai cette nuit. Les marchés ont très mal accueilli un chiffre des nouveaux prêts bancaires moins élevé qu'attendu en décembre. Pour les économistes, cette chute des prêts nouveaux montre que la demande en investissements est faible et traduit une performance anémique de l'économie réelle. Elle illustre de surcroît l'inefficacité de la politique monétaire accommodante de Pékin.

La nervosité des investisseurs a été renforcée par l'accélération de la chute du prix du pétrole. Le baril de Brent de la mer du Nord est tombé cet après-midi à 29,30 dollars, son plus bas depuis février 2004 !

Et ce n'est pas la santé de l'économie américaine qui a été de nature à rassurer les investisseurs. Les ventes au détail aux Etats-Unis ont ainsi reculé de 0,1% au mois de décembre alors que les analystes anticipaient une stabilité tandis que la production industrielle a baissé au cours du même mois de 0,4%, pour la troisième fois d'affilée.

A la Bourse de Paris, les valeurs cycliques ont été les plus malmenées cette semaine. LafargeHolcim a abandonné plus de 9% en cinq séances et Valeo 8,2%. C'est toutefois Renault qui occupe la dernière place du CAC 40 avec un plongeon hebdomadaire de 10,3% lié à des soupçons de fraudes sur ses émissions polluantes.

Paradoxalement, Total a signé cette semaine la meilleure performance relative de la Bourse de Paris (+0,82%), soutenu par des rachats à bon compte. La compagnie pétrolière avait décroché de plus de 10% la semaine précédente.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant