Une semaine de Bourse - Les marchés accusent une nouvelle semaine de baisse avant le référendum britannique

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont retrouvé des couleurs aujourd’hui alors que la crainte d’un Brexit s’est légèrement estompée. Le CAC 40 a gagné 0,98% à 4 193,83 points et l’Eurostoxx 50 s’est adjugé 1,06% à 2 849,17 points. Ce rebond tardif n’a cependant pas été suffisant pour effacer l’intégralité des pertes enregistrées cette semaine : en cinq jours, le CAC 40 a perdu 2,62% et l’indice européen élargi 2,13%. Les marchés européens ont ainsi enchainé leur troisième semaine consécutive de repli. Aux Etats-Unis, le Dow Jones s’apprête à céder 1,3% sur la semaine.

Comme elle l'a fait durant toute la semaine, l'actualité britannique a largement dessiné la tendance sur les marchés aujourd'hui, à six jours du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne. Les craintes sur un éventuel Brexit se sont apaisées tandis que la campagne électorale a été suspendue suite à l'agression mortelle contre la députée travailliste Jo Cox. De nombreux observateurs considèrent que cet événement pourrait faire basculer une opinion publique indécise en faveur du maintien dans l'Union européenne.

Un autre retournement de tendance a soutenu le rebond des marchés aujourd'hui, cette fois sur le marché du pétrole. Le cours du baril a signé ce vendredi sa seule séance de hausse de la semaine : à la clôture en Europe, le WTI gagnait plus de 2% à 47,29 dollars après avoir retrouvé, jeudi soir, son niveau le plus bas depuis un mois à 46,21 dollars.

Cette remontée tardive des cours du pétrole a certes permis aux valeurs pétrolières d'être aux avant-postes des marchés aujourd'hui, mais elle n'a pas été suffisante pour les empêcher de figurer parmi les plus fortes baisses hebdomadaires. Ainsi, en cinq jours, CGG a chuté de 11,11%, précédé de peu par Maurel et Prom (-11,64%). Vallourec a reculé de son côté de 7,35%.

En revanche, peu de valeurs ont inscrit un bilan positif après une semaine de cotation. C'est tout de même le cas de Zodiac Aerospace (+5,60%), soutenu par la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel rassurant ou encore des opérateurs de satellites SES (+4,34%) et Eutelsat (+1,05%) qui ont encore bénéficié de rachats à bon compte. SES perd toujours près de 25% depuis le début de l'année et Eutelsat chute de 42% sur la même période.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant