Une semaine de Bourse - L'euro stoppe les marchés dans leur élan, les résultats d'entreprises animent la cote

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en nette baisse, pénalisés par le bond de 0,9% (+2,03% sur la semaine) de l’euro. Ce dernier a établi un nouveau plus haut annuel à 1,1453 dollar et retrouve ainsi son niveau de mi-octobre 2015. De ce fait, les indices actions ont mis fin à deux semaines consécutives de progression, le CAC 40 (-2,82% à 4 428,96 points aujourd’hui) repassant sous la barre des 4500 points pour la première fois en deux semaines. Sur la semaine, l’indice parisien a reculé de 3,08%. L'Eurostoxx 50 a cédé aujourd’hui 3,11% à 3 028,21 points et a perdu 3,59% en cinq jours.

Aux Etats-Unis, la tendance n'est pas plus favorable : le Dow Jones (-0,93% à 17h30) s'apprête à clôturer la semaine sur un recul de 1,88%.

La hausse de l'euro s'est nettement accélérée ce vendredi en raison de statistiques européennes globalement meilleures que prévu. En effet, Eurostat a annoncé ce matin que la croissance du premier trimestre était attendue à 0,6%, supérieure de 0,2 point au consensus Reuters. Au même moment, l'institut de statistiques faisait également état d'une baisse surprise du chômage dans la zone en mars à 10,2%.

La monnaie unique a aussi vu son attractivité renforcée par des données américaines de bien moins bonne facture. Ainsi, les dépenses des ménages ont moins progressé que prévu en mars, à +0,1% contre un consensus de +0,2%.

Les publications de ce vendredi sont venues amplifier un mouvement de recul du billet vert bien engagé avec les déclarations de la Fed mercredi dernier. En effet, la banque centrale américaine s'est encore montrée peu pressée de relever ses taux d'intérêt.

Du côté des valeurs, de nombreuses publications trimestrielles ont animé la cote cette semaine, expliquant les plus fortes hausses et baisses de la période. Ainsi, le réassureur Scor (-10,08%) signe la plus forte baisse après le recul de 2,9% de son bénéfice net au premier trimestre. L'ensemble du secteur a été mis sous pression au niveau européen puisque le réassureur Munich Re a aussi publié des résultats décevants. Scor est suivi de près par Sanofi (-8,15%), à la une cette semaine avec ses résultats trimestriels et son offre sur la biotech américaine Medivation.

En revanche, Technicolor (+16,67%) et Ipsos (+14,49%) dominent facilement le palmarès hebdomadaire du SBF 120. Les deux ont publié des résultats bien supérieurs aux attentes pour le premier trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant