Une semaine de Bourse - Des résultats mitigés pèsent sur la Bourse

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre pour la quatrième séance consécutive en raison de résultats d’entreprises mitigés aux Etats-Unis. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,33% à 4 548,38 points, ce qui lui permet d’afficher une progression de 0,28% sur la semaine. En revanche, l’EuroStoxx50 a légèrement baissé aujourd’hui de 0,19% à 3 079,20 points et est pratiquement stable sur cinq jours (+0,05%). Aux Etats-Unis, l’indice Dow Jones s’apprête à finir la semaine sur un gain de 0,50%.

Même l'annonce d'une croissance américaine plus forte que prévu au troisième trimestre n'a pas permis aux marchés de sortir de leur torpeur. Le PIB a augmenté de 2,9%, accélérant par rapport au deuxième trimestre (+1,4%) et dépassant le consensus Reuters s'élevant à 2,5%. Il s'agit de sa progression la plus importante depuis deux ans.

Toujours aux Etats-Unis, les résultats d'entreprises ont une nouvelle fois été mitigés. Si Alphabet (Google) et Chevron ont dévoilé une performance meilleure que prévu, Amazon.com et ExxonMobil ont déçu.

Le constat est similaire en Europe avec les publications décevantes du groupe pharmaceutique Novo Nordisk (-15%) et de la banque Royal Bank of Scotland (-1%).

Le marché français s'est relativement mieux comporté que les autres aujourd'hui grâce au bon accueil réservé aux résultats de plusieurs grands groupes. Les ventes trimestrielles de Saint-Gobain ont entraîné une hausse de 5,62% du titre, qui a gagné 4,8% cette semaine, soit la seconde plus forte hausse du CAC 40, derrière Kering (+7,5%). Troisième plus forte progression hebdomadaire avec un gain de 4,5%, BNP Paribas a fini dans le vert aujourd'hui pour la cinquième séance consécutive à la faveur de bénéfices plus élevés qu'anticipé.

Les plus fortes baisses hebdomadaires de l'indice parisien comprennent également des sociétés qui ont présenté leurs comptes trimestriels cette semaine. Capgemini a ainsi reculé de plus de 9% depuis lundi en raison d'une croissance des ventes décevantes et Nokia de près de 8% pour ses perspectives dégradées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant